Cadres et employés non qualifiés : les deux moteurs de l'emploi des territoires

Services
Dernière mise à jour le :16/11/2017

 

 

La part des emplois de cadres et de professions intellectuelles supérieures double sur les trente dernières années, pour atteindre 17,5 % des effectifs en 2014 en France métropolitaine.

Celle des employés non qualifiés progresse également, passant de 8,3 % en 1982 à 12,9 % en 2014. Avec le recul de l’industrie, les ouvriers non qualifiés n’occupent plus que 8,4 % des emplois, soit deux fois moins qu’en 1982.

La croissance des emplois de cadres et professions intellectuelles supérieures et d’employés non qualifiés concerne aussi bien les grandes que les petites communes, alors que la suppression des emplois d’ouvriers non qualifiés est particulièrement forte dans les grandes villes, où l’industrie cède la place au tertiaire.

La part des cadres et professions intellectuelles supérieures est toutefois différente selon les grandes villes-centre : 35 % des emplois en 2014 dans la commune de Paris, 30 % à Toulouse comme à Grenoble, trois cités dont l’activité est tournée vers une économie de la connaissance. À l’inverse, ils ne représentent que 21 % des emplois à Marseille et 17 % à Nice.

                                                                                                                                            

                                                                                                                                                

Étude nationale

 

Études régionales