Indice du coût du travail dans l'industrie, la construction et le tertiaireICT

Sources
Paru le : Paru le 18/08/2019
Consulter

Description

Résumé

L'indice du coût du travail (ICT), ou Labor cost index (LCI) vise à refléter l'évolution du coût horaire du travail de la main-d'œuvre salariée (coût de la main-d'œuvre par heure travaillée).

L'ICT intègre tous les éléments de coût (salaires et charges) et se décline par secteur d'activité : l'industrie, la construction et le tertiaire (secteurs marchands non agricoles).

Cet indice est harmonisé au niveau européen (règlements n° 450/2003 et n° 1216/2003). Les concepts utilisés sont adossés au règlement d'application de l'enquête sur le coût de la main-d'œuvre (ECMO).

L'harmonisation européenne de l'ICT facilite son utilisation et celle de son dérivé non révisable l'ICHTrevTS pour l'indexation des contrats qui portent de plus en plus sur des marchés européens voire mondiaux.

Historique

Avant 1997 était calculé un indice du coût de la main-d'œuvre (ICMO) dont le champ ne portait que sur les seuls salariés ouvriers.

A partir de janvier 1997 a été mis en place un indice du coût horaire du travail - tous salariés (ICHT-TS) pour un certain nombre de secteurs (NAF rév. 1) : textile (division 17), habillement-cuir (18-19), services aux entreprises (74), industries mécaniques et électriques (28 à 35).

L'ICHT-TS mesurait le coût du travail sans tenir compte des éventuels changements de qualification des emplois ou de leur répartition par sexe (indice à structure constante).

Alors que l'ICHT-TS se rapproche plus d'un indice de prix du travail, l'ICT, mis en place en 2005 est un véritable indice de coût du travail : ses évolutions prennent en compte les modifications de la structure des emplois.

Produit de

Séries ou indicateurs liés