Structurel, résiduel, géographique : principe et mise en oeuvre des approches comptable et économétrique

Claire KUBRAK

Documents de travail
No H2018/01
Paru le : Paru le 29/01/2018
Claire KUBRAK
Documents de travail  No H2018/01 - janvier 2018

Ce document présente des méthodes permettant d’analyser les différences d’évolution entre territoires. Ces différences peuvent tenir à des structures sectorielles qu’il s’agira d’isoler pour faire apparaître des effets pouvant être attribués à une plus ou moins grande compétitivité locale, à des capacités d’innovation différentes, par exemple.

Des méthodes d’analyse très utilisées se sont développées à partir de la modélisation « shift-share », qui permet une analyse que l’on qualifiera ici de structurelle-résiduelle. Des approches fondées sur l’analyse de la variance ont été développées par la suite, qui visent à faire intervenir de façon plus explicite la dimension territoriale. On regroupe souvent ces modèles sous le terme de structurels géographiques, malgré quelques réserves sur l’utilisation du terme géographique.

La première partie du document présente les deux approches : décomposition « comptable » des évolutions et analyse économétrique. Dans une deuxième partie, les deux approches sont mises en oeuvre sur un même exemple : l’analyse de la croissance de l'emploi entre 2000 et 2014 dans les régions françaises. Les résultats sont détaillés et commentés avec les principaux éléments d'interprétation propres à chaque méthode.