Créations d’entreprisesLes créations en nette progression en 2017

Anne Jonzo, Insee

En 2017, les créations d’entreprises repartent à la hausse : 928 entreprises ont été créées à Mayotte, soit 16 % de plus qu'en 2016. Le commerce de détail reste le premier contributeur à cette dynamique (+ 18 %). Huit nouvelles entreprises sur dix sont des entreprises individuelles, principalement des commerces. Les nouvelles entreprises mahoraises emploient un peu moins de salariés que la moyenne française (2,3 contre 2,6). Les créateurs d’entreprises individuelles sont un peu plus âgés que la moyenne nationale. Les femmes sont à présent majoritaires parmi les créateurs d'entreprises.

Anne Jonzo, Insee
Insee Flash Mayotte  No 65 - mars 2018

Les créations en nette progression en 2017

En 2017, dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles, 928 entreprises ont été créées à Mayotte (figure 1). La création d’entreprises repart fortement à la hausse (+  16%), après deux années de baisse. Mayotte se place ainsi en tête des régions françaises en 2017 en termes de dynamisme des créations d'entreprises. En France, le nombre de créations d’entreprises progresse de 7 % et atteint son niveau le plus haut depuis 2010. Dans les Outre-mer, il augmente également en Guadeloupe et à La Réunion, mais il baisse en Martinique et surtout en Guyane.

Figure 1La création d’entreprises repart à la hausse Évolution des créations d’entreprises

La création d’entreprises repart à la hausse
2017 2016 2015 Variation2017 / 2016
nombre en %
Mayotte 928 797 825 16,4
La Réunion 6 249 6 084 5 873 2,7
Guadeloupe 4 399 4 098 4 081 7,3
Martinique 3 144 3 209 3 127 - 2,0
Guyane 1 347 1 505 1 609 - 10,5
France 591 267 554 031 525 065 6,7
  • Données brutes.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

Le taux de création reste en dessous du niveau national

En 2017, malgré des créations d’entreprises plus nombreuses, le taux de création d’entreprises mahorais reste parmi les plus faibles de France : 9,8 % contre 13,2 % au niveau national (figure 2). Il s'explique notamment par le fait que le régime de micro-entrepreneur, qui représente quatre créations d'entreprises sur dix au niveau national, n'est pas en vigueur à Mayotte. En outre, le stock d’entreprises considérées comme actives à Mayotte est artificiellement gonflé car les cessations d’entreprises ne sont pas toujours déclarées.

Figure 2 Hausse des créations dans la plupart des secteurs Créations d’entreprises par secteur d’activité

Hausse des créations dans la plupart des secteurs
2017 2016 2015 Variation 2017 / 2016 Taux de création Taux decréationFrance
en nombre en %
Industrie 22 37 48 - 40,5 4,4 8,8
Construction 109 97 97 12,4 8,1 10,2
Commerce, transp., héberg. et restau. 591 485 493 21,9 10,0 13,4
dont commerce ; réparation d'automobiles 494 419 407 17,9 10,8 11,6
dont transports et entreposage 27 17 37 58,8 3,2 32,4
Autres services 206 178 187 15,7 12,3 14,3
dont services aux entreprises 105 91 102 15,4 10,6 15,6
dont services aux particuliers 101 87 85 16,1 14,6 12,6
Ensemble 928 797 825 16,4 9,8 13,2
  • Données brutes.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

La moitié des nouvelles entreprises sont des commerces

La création d’entreprises est particulièrement dynamique dans le « commerce ; réparation automobile » (+ 18 %). En particulier, le commerce de détail concentre près de la moitié des créations. Dans une moindre mesure, le secteur « autres services », qui représente environ une entreprise créée sur cinq, contribue aussi à la croissance des créations (+ 16 %). Cette forte hausse rompt avec la baisse des créations dans ce secteur en 2016. Elle concerne autant les services aux entreprises que les services aux particuliers. Les créations sont également en hausse dans la construction.

Près de huit créations sur dix sont des entreprises individuelles

Les entreprises créées sous forme sociétaire (SA, SARL, SAS, etc.) restent peu nombreuses (figure 3). En 2017, 79 % créations à Mayotte sont des entreprises individuelles contre 66 % en moyenne nationale.

Figure 3Peu de créations sous forme sociétaire Créations d’entreprises par catégorie juridique en 2017

Peu de créations sous forme sociétaire
Sociétés Commerçants Artisans Artisans-commerçants Professions libérales Autres entreprises individuelles
2015 211 406 114 23 68 3
2016 198 401 93 30 71 4
2017 194 476 112 27 104 15
  • Données brutes.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

Figure 3Peu de créations sous forme sociétaire Créations d’entreprises par catégorie juridique en 2017

  • Données brutes.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

À Mayotte, la part des commerçants reste très élevée. Parmi les entreprises individuelles, 65 % des créations sont des commerces (27 % en France). À l’inverse, la part des professions libérales est particulièrement faible (14 % contre 45 % au niveau national), même si elle progresse légèrement (12 % en 2016).

Au moment de leur création, 4 % des nouvelles entreprises mahoraises emploient des salariés en 2017, autant qu’au niveau national. Ces entreprises employeuses recrutent néanmoins moins qu’en France (2,3 salariés contre 2,6 en France). Elles emploient également moins de salariés qu’en 2016 (3,1 en 2016).

Des créateurs d’entreprises moins jeunes

Malgré une population jeune, les créateurs d’entreprises individuelles sont en moyenne plus âgés à Mayotte qu’au plan national (39 ans contre 36 ans). Leur âge est stable depuis trois ans, alors qu’il diminue en France. En particulier, les créateurs d’entreprises de moins de 30 ans sont deux fois moins nombreux (17 % contre 35 % en France, (figure 4). Si en France, quatre créateurs d’entreprises sur dix ont moins de 30 ans, à Mayotte quatre sur dix ont entre 30 et 39 ans.

Figure 4Deux fois moins de jeunes créateurs d’entreprises individuellesCréateurs d’entreprises individuelles par age en 2017

en %
Deux fois moins de jeunes créateurs d’entreprises individuelles (en %)
Mayotte France
Moins de 30 ans 17 37
30 à 39 ans 40 28
40 à 49 ans 28 18
50 ans ou plus 15 16
Ensemble* 100 100
  • Données brutes.
  • Champ : entreprises individuelles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

Figure 4Deux fois moins de jeunes créateurs d’entreprises individuellesCréateurs d’entreprises individuelles par age en 2017

  • Données brutes.
  • Champ : entreprises individuelles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

En 2017, les femmes deviennent majoritaires parmi les créateurs d’entreprises (56 % après 46 % en 2016). C’est à Mayotte que la part des créatrices est la plus importante (40 % au niveau national). Dans les secteurs « commerce de détail » et « activités pour la santé humaine et action sociale », sept nouvelles entreprises sur dix sont créées par des femmes (figure 5). À l’inverse, les hommes prédominent largement parmi les créateurs d’entreprises dans la construction (94 %), les transports et entreposage (94 %) et les activités scientifiques et techniques (78 %).

Figure 5Les femmes sont majoritaires dans le commerceCréations d’entreprises individuelles par sexe et secteur d’activité en 2017

en %
Les femmes sont majoritaires dans le commerce (en %)
Hommes Femmes
Ensemble 44 56
Commerce, transp., héberg. et restauration 33 67
Autres services 54 46
Industrie 64 36
Construction 94 6
  • Données brutes.
  • Champ : entreprises individuelles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

Figure 5Les femmes sont majoritaires dans le commerceCréations d’entreprises individuelles par sexe et secteur d’activité en 2017

  • Données brutes.
  • Champ : entreprises individuelles.
  • Source : Insee, REE (Répertoire des entreprises et des établissements - Sirene).

Les CFE au service des créateurs

Les centres de formalités des entreprises (CFE) permettent d’effectuer les démarches relatives à la vie de l’entreprise. Ils servent d’interface avec l’administration. Les CFE sont compétents selon l’activité de l’entreprise :

- commerçants : chambre de commerce et d’industrie ;

- artisans et artisans commerçants : chambre de métiers et de l’artisanat ;

- professions libérales et associations employeuses : sécurité sociale ;

- agriculteurs : chambre d’agriculture ;

- agents commerciaux et sociétés civiles : greffe du tribunal de commerce ;

- associations non-employeuses : Insee.

Toute création et modification relative à l’entreprise (changement d’adresse, etc.), ainsi que la cessation d’activité le cas échéant, doivent être déclarées auprès du CFE. L’enregistrement de la cessation est gratuit pour les personnes physiques.

Définitions

La notion de création d’entreprises s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production.

Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les données brutes sont issues du répertoire Sirene.

Le taux de création est le rapport du nombre de créations d’entreprises de l’année sur le stock d’entreprises au 1er janvier de la même année.

Les « autres services » regroupent différents postes : information et communication, activités financières, activités immobilières, activités spécialisées, scientifiques et techniques, activités de services administratifs et de soutien, administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale, autres activités de services.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur « Tableau de bord de la conjoncture à Mayotte » ;

Bonnetête F., « Au plus haut niveau depuis 2010 » Insee Première n° 1685, janvier 2018 ;

Touzet C., « Nouvelle diminution des créations en 2016 », Insee Flash Réunion n°51, juillet 2017 ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI