Bilan économique 2017 - Bourgogne-Franche-Comté

Bonne dynamique économique en 2017

L’emploi se développe, soutenu par l’intérim et les services marchands. L’emploi frontalier continue de progresser. Le taux de chômage recule pour la troisième année consécutive. Le nombre de créations d’entreprises augmente et il y a moins de défaillances. La reprise se confirme pour les constructions de logements. La fréquentation touristique est au plus haut dans les hôtels et campings de la région. Dans l’agriculture, la production renoue avec des niveaux élevés.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté
No 13
Paru le : Paru le 31/05/2018
Florent Ovieve, Insee
Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté  No 13 - mai 2018
Consulter

Tourisme - Fréquentation record dans les hôtels et campings de la régionBilan économique 2017

Florent Ovieve, Insee

La fréquentation touristique est en hausse en 2017 par rapport à 2016, aussi bien dans les hôtels que dans les campings. Le nombre de nuitées est à un niveau jamais atteint, porté par le retour de la clientèle étrangère. L’embellie concerne les huit départements de la région, à l’exception de l’hôtellerie du Jura.

Insee Conjoncture Bourgogne-Franche-Comté

No 13

Paru le : 31/05/2018

Les dépenses des touristes en Bourgogne-Franche-Comté sont estimées à 4,6 milliards d’euros au dernier compte de 2014. Environ 15 % sont consacrées aux hébergements touristiques marchands : hôtels, campings, gîtes ou locations entre particuliers.

En 2017, les seuls hôtels et campings de la région réalisent 10,3 millions de nuitées (avertissement), une augmentation de 4 % par rapport à l'année précédente (figure 1). La progression est encore meilleure au niveau national : + 5 %. Toutes les régions bénéficient de l'embellie.

Fréquentation au plus haut

Les hôtels de la région réalisent 7,3 millions de nuitées sur l’année (figure 2), les campings 3 millions entre avril et septembre (figure 5). Des niveaux jamais atteints pour une augmentation respective de 2 % et 10 % par rapport à l’an dernier.

La fréquentation hôtelière est à la hausse sur les neuf derniers mois après un premier trimestre décevant. Elle est notamment soutenue par le tourisme d’affaires, en hausse de 4 % et qui représente la moitié des nuitées. Dans les campings, la fréquentation est en hausse sur chaque mois à l’exception de mai.

Retour de la clientèle étrangère

Après une fréquentation 2016 très affectée par la menace terroriste, la clientèle étrangère est en hausse particulièrement forte en 2017 : + 3 % dans les hôtels, + 10 % dans les campings. La clientèle française augmente également, au même rythme pour les campings mais deux fois moins vite dans l’hôtellerie.

Dans l’hôtellerie, la clientèle française réalise près des trois quarts des nuitées. Les Belges forment le second contingent avec 5 %, suivis de près par les Chinois et les Allemands, 4 %. La clientèle chinoise est de retour sans pour autant retrouver son niveau exceptionnel de 2015. Après une mauvaise année 2016, la clientèle britannique continue de chuter sous l’effet de la baisse de la livre sterling.

Dans les campings, la clientèle est majoritairement étrangère (figure 5). Les Néerlandais réalisent 27 % de l’ensemble des nuitées, les Allemands 11 %, les Belges, 5 %. La clientèle française reste le premier contingent avec 47 % des nuitées.

Le choix de la qualité

La fréquentation est plus favorable dans l'hôtellerie reconnue pour sa qualité d'accueil. Le nombre de nuitées croît de 5 % dans les établissements haut-de-gamme, quatre ou cinq étoiles, plus vite que pour les autres catégories (figure 3).

Dans les campings de la région, l’augmentation des nuitées concerne tous les types de campings, classés comme non classés. Huit sur dix d’entre elles sont toutefois réalisées dans des campings trois étoiles ou plus (figure 6). De plus, les emplacements nus tendent à diminuer en faveur d’emplacements équipés. Sur l’année, les premiers ont légèrement baissé quand les seconds ont augmenté de 5 %. Le nombre global d’emplacements offerts reste stable.

Embellie dans tous les départements

L'activité croît partout dans la région. Dans la plupart des départements, les nuitées sont en hausse qu’il s’agisse de l’hôtellerie ou des campings, de la clientèle française ou étrangère.

Dans la Nièvre, les hausses dans l’hôtellerie et les campings sont uniquement portées par la clientèle française. En Saône-et-Loire, l’hôtellerie est là aussi uniquement soutenue par la clientèle nationale. En Haute-Saône à l’inverse, ce sont les touristes étrangers qui portent la progression de l’hôtellerie.

Le Jura enfin est le seul département dans lequel la fréquentation hôtelière recule. Cela est toutefois largement compensé par la progression très importante des nuitées dans les campings.

Figure 1Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

en indice base 100 en 2010
Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings (en indice base 100 en 2010)
Nombre de nuitées - Bourgogne-Franche-Comté Nombre d'arrivées - Bourgogne-Franche-Comté Nombre de nuitées - France métropolitaine Nombre d'arrivées - France métropolitaine
2010 100 100 100 100
2011 99,87 101,38 103,09 103,13
2012 99,3 100,07 103,01 103,62
2013 96,32 98,71 103,65 104,31
2014 96,47 100,56 102,8 103,64
2015 102,32 105,81 105,26 106,52
2016 102,44 105,02 104,29 106,33
2017 106,75 108,77 109,66 111,32
  • Note : données 2017 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 1Évolution des nuitées dans les hôtels et les campings

  • Note : données 2017 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 2Nombre de nuitées dans les hôtels par département

en %
Nombre de nuitées dans les hôtels par département (en %)
Nombre de nuitées dans les hôtels Part de nuitées effectuées en 2017 par une clientèle étrangère
2017 (en milliers) Évolution 2017/2016 Évolution annuelle moyenne 2016/2011 (1)
Côte-d'Or 2 507 2,0 0,4 39,7
Doubs 1 074 6,8 0,1 21,1
Jura 518 -5,7 -0,4 19,7
Nièvre 437 1,1 -0,1 16,4
Haute-Saône 162 0,2 -4,6 17,6
Saône-et-Loire 1 485 1,9 1,0 26,8
Yonne 752 1,7 -0,0 20,2
Territoire de Belfort 328 7,0 3,8 25,5
Bourgogne-Franche-Comté 7 263 2,2 0,3 28,3
France métropolitaine 209 934 4,9 -0,2 36,0
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 3Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les hôtels selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2017 (milliers) Évolution 2017/2016 (%)
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
1-2 étoiles 2 380 56 235 1,7 -2,8
3 étoiles 3 127 78 477 3,6 4,7
4-5 étoiles 897 53 326 4,9 9,8
Non classés 859 21 896 -4,0 17,0
Total 7 263 209 934 2,2 4,9
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 4Fréquentation des hôtels et des campings

en milliers
Fréquentation des hôtels et des campings (en milliers)
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
Hôtels Campings Hôtels Campings
Arrivées 5 255 982 117 894 24 180
- Français 3 675 446 81 527 16 215
- Étrangers 1 580 536 36 367 7 965
Nuitées 7 263 2 990 209 934 123 971
- Français 5 206 1 406 134 254 85 202
- Étrangers 2 056 1 584 75 680 38 769
Durée moyenne du séjour (en jours) 1,4 3,0 1,8 5,1
- Français 1,4 3,2 1,6 5,3
- Étrangers 1,3 3,0 2,1 4,9
  • Note : données 2017 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 5Nombre de nuitées dans les campings par département

en %
Nombre de nuitées dans les campings par département (en %)
Nombre de nuitées dans les campings Part de nuitées effectuées en 2017
2017 (en milliers) Évolution 2017/2016 Évolution annuelle moyenne 2016/2011 (1) par une clientèle étrangère sur emplacements équipés
Côte-d'Or 376 6,7 -1,6 57,7 19,1
Doubs 355 8,9 1,1 59,1 35,9
Jura 1 098 13,8 2,4 49,1 43,6
Nièvre 251 3,0 -1,5 41,9 23,7
Haute-Saône 126 14,7 2,5 43,6 19,1
Saône-et-Loire 537 9,0 1,1 63,8 17,1
Yonne 209 3,4 0,1 48,5 15,8
Territoire de Belfort 38 4,0 8,8 36,0 36,7
Bourgogne-Franche-Comté 2 990 9,6 1,0 53,0 30,1
France métropolitaine 123 971 5,5 1,0 31,3 52,0
  • Note : données 2017 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre. De 2010 à 2016 le mois d'avril a été estimé pour toutes les régions (sauf en avril 2016 où les régions Hauts-de-France, Grand Est et Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été enquêtées).
  • (1) : taux d'évolution annuel qu'aurait connu le nombre de nuitées si l'évolution avait été la même pour chaque année de la période considérée.
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Figure 6Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie

Nombre de nuitées dans les campings selon la catégorie
Nombre de nuitées en 2017 (milliers) Évolution 2017/2016 (%)
Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine Bourgogne-Franche-Comté France métropolitaine
1-2 étoiles 327 15 871 10,9 -3,2
3-4-5 étoiles 2 381 102 398 8,9 8,0
Non classés 282 5 702 14,3 -9,0
Total 2 990 123 971 9,6 5,5
  • Note : données 2017 définitives. La fréquentation des campings n'est observée que d'avril à septembre. De 2010 à 2016 le mois d'avril a été estimé pour toutes les régions (sauf en avril 2016 où les régions Hauts-de-France, Grand Est et Provence-Alpes-Côte d'Azur ont été enquêtées).
  • Source : Insee en partenariat avec la DGE et les comités régionaux du tourisme (CRT).

Avertissement :

Depuis 2017, l’enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air est menée en France métropolitaine d’avril à septembre auprès des terrains de camping classés, des aires naturelles et des terrains non classés. Dans la région, la collecte démarrait auparavant en mai, les données d’avril 2010 à 2016 ont donc été estimées. Les nuitées hors saison dans les campings (janvier, février, mars, octobre, novembre, décembre), ne sont pas estimées par les enquêtes de l’Insee.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Définitions


Hôtellerie de plein air (camping) / Campings :

les campings-caravanings classés le sont selon les nouvelles normes Atout France en vigueur depuis juillet 2012. Ils sont classés de 1 à 5 étoiles. Les conditions requises pour ce classement portent sur les équipements communs, les équipements sanitaires, l'accessibilité aux personnes handicapées.


Nuitée :

nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit.

Pour en savoir plus

Ovieve F., « Saison d'été 2017 : fréquentation en hausse de 5,5 % dans les hôtels et les campings de la région » , Insee Flash Bourgogne-Franche-Comté n° 48, novembre 2017

Définitions