Bon niveau de fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche-Comté au 1er trimestre 2018

Florent Ovieve, Insee Bourgogne-Franche-Comté

Au cours du premier trimestre 2018, la fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche-Comté progresse de 2,9 % par rapport à la même période de 2017. Si le nombre de nuitées françaises est quasi stable, le dynamisme de la fréquentation des principales clientèles étrangères porte la croissance des nuitées étrangères à 13 %.

Florent Ovieve, Insee Bourgogne-Franche-Comté
Insee Flash Bourgogne-Franche-Comté  No 54 - mai 2018

Pour la première fois en début d’année, les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté ont accueilli ce trimestre plus d'un million de touristes dont un quart d’étrangers. Ces arrivées ont généré 1,4 million de nuitées, soit une hausse de 2,9 % (en glissement annuel). La fréquentation augmente dans toutes les régions métropolitaines à l’exception de la Corse. La région se situe au 7e rang pour l’évolution de ses nuitées. La hausse au niveau national atteint 5 %.

La fréquentation étrangère croît fortement chaque mois du trimestre, jusqu’à 17,5 % en mars. Ainsi, si au cours du mois de janvier, elle efface la légère baisse de la clientèle française, en février, elle ne permet pas de compenser sa chute de 5,9 %. En mars, la fréquentation augmente avec la forte croissance des deux clientèles. Les nuitées des mois de janvier et mars sont à leur plus haut niveau des cinq dernières années (figure 1).

La fréquentation française reste quasi stable lors du trimestre et celle des touristes étrangers progresse de 13 %. La fréquentation des clients chinois fléchit légèrement. En revanche, le nombre de nuitées des autres principales clientèles étrangères est en hausse (figure 2). Après huit trimestres consécutifs de baisse (en glissement annuel), le nombre de nuitées britanniques bondit de 24,4 %. Parmi les touristes étrangers, les Chinois ont le plus séjourné dans les hôtels de la région, suivis des Belges et des Britanniques. Les fréquentations des Allemands, Américains, Belges, Britanniques et Hollandais atteignent leur plus haut niveau des cinq dernières années lors d’un premier trimestre.

Le taux d'occupation toutes catégories confondues s'élève à 46,9 %, en hausse de 1,1 point par rapport au premier trimestre 2017. Il croît dans l'hôtellerie non classée et classée. L’évolution est cependant plus faible quand on monte dans le classement (figure 4).

Le nombre de nuitées augmente dans tous les départements de la région excepté le Territoire de Belfort (figure 3). En Côte-d'Or et en Saône-et-Loire, dans le Doubs et la Haute-Saône, le nombre de nuitées croît grâce aux clientèles françaises et étrangères. Dans la Nièvre et l'Yonne, la progression de la clientèle étrangère compense le recul de la clientèle française. Pour le Jura, l’amélioration, soutenue par la clientèle française, fait suite à quatre trimestres de baisse. Dans le Territoire de Belfort, le nombre de nuitées diminue pour le second trimestre consécutif, avec la forte baisse de la clientèle française. Toutefois, la fréquentation reste à un niveau élevé, compte tenu des augmentations continues depuis le troisième trimestre 2014.

Figure 1Nombre mensuel de nuitées du trimestre au cours des cinq dernières années

Nombre mensuel de nuitées du trimestre au cours des cinq dernières années
Nuitées
Trimestre mois Totales
T12014 jan. 348 893
fév. 405 346
mars 461 969
T12015 jan. 360 917
fév. 444 694
mars 472 675
T12016 jan. 369 201
fév. 460 447
mars 522 948
T12017 jan. 382 260
fév. 455 263
mars 507 730
T12018 jan. 385 375
fév. 445 214
mars 553 702
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Figure 1Nombre mensuel de nuitées du trimestre au cours des cinq dernières années

  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Figure 2Fréquentation par pays de résidence

Fréquentation par pays de résidence
Pays de résidence Arrivées Nuitées
Nombre Évolution en % Nombre Évolution en %
1T 2018 1T 2018/1T 2017 1T 2018 1T 2018/1T 2017
France 754 925 +2,2 1 062 183 +0,2
Autres pays 251 441 +13,1 322 109 +13,0
dont:
Royaume-Uni 36 758 +25,2 44 570 +24,4
Belgique 43 465 +10,0 51 743 +7,7
Pays-Bas 20 101 +8,0 23 802 +8,6
Allemagne 22 615 +25,1 30 525 +20,9
Italie 9 574 +9,6 13 991 +11,8
Chine 56 149 +0,6 61 688 -0,7
Suisse 14 404 +15,7 19 893 +11,9
États-Unis 8 497 +25,2 13 001 +24,0
Ensemble 1 006 365 +4,7 1 384 291 +2,9
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Figure 3Fréquentation par département

Fréquentation par département
Département Nuitées Taux d'occupation
Nombre Évolution en % En % Évolution en points
1T 2018 1T 2018/1T 2017 1T 2018 1T 2018/1T 2017
Côte-d'Or 459 269 +3,8 47,8 +1,2
Doubs 219 286 +4,6 49,2 +1,4
Jura 112 115 +2,3 46,0 +0,5
Nièvre 77 193 +1,1 41,5 +0,7
Haute-Saône 32 728 +4,0 33,1 -2,8
Saône-et-Loire 282 516 +2,9 48,5 +2,3
Yonne 137 672 +1,4 44,9 +0,8
Territoire de Belfort 63 513 -2,7 50,3 -0,1
Bourgogne-Franche-Comté 1 384 291 +2,9 46,9 +1,1
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Figure 4Fréquentation par catégorie d’hôtel

Fréquentation par catégorie d’hôtel
Catégorie d'hôtel 1T 2018 1T 2017
1 et 2 étoiles 3 étoiles 4 et 5 étoiles Non classés Ensemble Ensemble
Taux d'occupation (en %) 48,6 51,1 45,4 36,5 46,9 45,8
Nombre moyen de personnes par chambre occupée 1,56 1,38 1,50 1,58 1,47 1,44
Durée moyenne de séjour (en jours) 1,44 1,34 1,29 1,43 1,38 1,40
  • Sources : Insee ; DGE ; CRT

Définitions

Arrivées ou séjours : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même hôtel.

Nuitées : nombre total de nuits passées par les clients dans un hôtel. Un couple séjournant 3 nuits consécutives dans un établissement correspond à 6 nuitées de même que 6 personnes séjournant chacune une nuit.

Taux d’occupation : rapport entre le nombre de chambres d’hôtels occupées et le nombre de chambres d’hôtels effectivement disponibles (en tenant compte des fermetures diverses).

Durée moyenne de séjour : rapport entre le nombre de nuitées et le nombre d’arrivées.

Nombre moyen de personnes par chambre occupée : nombre total de nuitées rapporté au nombre de chambres occupées.

Pour en savoir plus

Ovieve F., « Fréquentation hôtelière étrangère en forte hausse en Bourgogne-Franche-Comté au 4e trimestre 2017 », Insee Flash Bourgogne-Franche-Comté n° 53, février 2018.