Forte hausse de l'emploi salarié en GuyaneEmploi salarié marchand au 1er trimestre 2018 

Dominique Trefoloni

Au premier trimestre 2018, l’emploi salarié est dynamique aux Antilles-Guyane. Il augmente fortement en Guyane et plus légèrement en Guadeloupe et en Martinique. Sur un an, la Guyane assure à elle seule la moitié des 6 000 nouveaux emplois malgré une année 2017 marquée par les mouvements sociaux.

Dominique Trefoloni
Insee Flash Guyane  No 90 - juillet 2018

En un an, le nombre d’emplois salariés a augmenté de de 6,2 % en Guyane, de 1,4 % en Martinique et de 1,1 % en Guadeloupe (figure 1). On compte ainsi 295 800 emplois salariés au premier trimestre 2018 aux Antilles-Guyane, contre 289 600 au premier trimestre 2017, soit 6 000 emplois de plus .

Figure 1 L’emploi salarié aux Antilles-Guyane est en hausse par rapport au premier trimestre 2017Emploi salarié aux Antilles-Guyane au 30 avril 2018 : effectifs, évolutions trimestrielles et annuelles (en %)

L’emploi salarié aux Antilles-Guyane est en hausse par rapport au premier trimestre 2017
Guadeloupe Martinique Guyane
Effectifs Évolution (en %) Effectifs Évolution (en %) Effectifs Évolution (en %)
T1 2018 T1 2018 / T4 2017 T1 2018 / T1 2017 T1 2018 T1 2018 / T4 2017 T1 2018 / T1 2017 T1 2018 T1 2018 / T4 2017 T1 2018 / T1 2017
Agriculture 1 700 -1,8 5,8 4 300 -0,3 1,4 300 -0,9 7,7
Industrie 8 600 1,0 2,9 8 300 0,2 -1,2 4 400 2,2 6,5
Construction 5 300 4,9 7,3 5 800 -0,7 0,5 3 100 3,4 15,2
Tertiaire non marchand 53 000 0,5 -0,5 50 400 0,3 1,0 27 600 1,1 2,5
Tertiaire marchand 49 600 0,2 1,8 54 800 0,6 2,3 18 600 2,2 10,6
dont commerce 14 700 1,1 3,2 13 800 -0,9 0,6 4 900 2,6 7,7
dont intérim 1 900 -4,9 28,6 1 800 5,0 24,7 1 800 -0,2 79,4
Ensemble 118 300 0,6 1,1 123 500 0,4 1,4 54 000 1,7 6,2
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.Pour l'agriculture, les données de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) sont disponibles avec au moins deux trimestres de retard : l'Insee réalise une estimation sur ces derniers trimestres, en prolongeant les tendances récentes.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

En Guyane, 3 000 emplois salariés de plus en un an

En Guyane, l’emploi est en forte hausse au premier trimestre 2018 : + 1,7 % et + 6,2 % sur un an. Ce sont 3 100 emplois salariés de plus qu’au premier trimestre 2017. Tous les secteurs sont concernés, notamment la construction. Avec une croissance moyenne d’environ 1 000 emplois par an ces huit dernières années, il faut remonter à 1995 pour retrouver un taux de croissance aussi fort.

L’emploi intérimaire progresse de 79,4 % sur un an, et plus globalement l’emploi tertiaire marchand, avec + 10,6 % de progression annuelle, soit 1 700 emplois de plus. Cette hausse confirme l’activité importante du secteur du BTP qui représente structurellement environ un tiers de l’intérim en Guyane. Avec des carnets de commande pleins et des grands chantiers en cours, les entreprises utilisent l’intérim plus flexible pour répondre à la hausse de l’activité. Le nombre d’emplois dans la construction continue l’augmentation entamée en 2017 (figure 2) : + 3,4 % ce trimestre et + 15,2 % sur un an. Il retrouve son niveau du dernier trimestre 2010 mais pas encore son sommet du deuxième trimestre 2012. L’emploi agricole progresse également (+ 7,7 % sur un an), malgré un affaissement (– 0,9 %) lors du premier trimestre 2018.

Figure 2En Guyane, l'emploi salarié progresse fortement malgré une crise de la construction entre 2013 et 2017Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

En Guyane, l'emploi salarié progresse fortement malgré une crise de la construction entre 2013 et 2017
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim Tertiaire non marchand
2010 T4 100 100 100 100
2011 T1 104,96 101,2 100,98 100,9
2011 T2 104,29 100,69 98,58 101,97
2011 T3 111,16 101,92 102,21 102,81
2011 T4 112,99 102,32 101,02 102,56
2012 T1 112,99 104,3 102,85 102,68
2012 T2 114,11 108,57 104,18 103,52
2012 T3 111,8 110,3 102,29 102,41
2012 T4 112,09 111,05 102,54 102,99
2013 T1 112,38 112,54 103,6 102,69
2013 T2 112,48 113,56 104,09 102,63
2013 T3 108,96 110,06 104,1 105,07
2013 T4 106,65 112,22 105,34 107,11
2014 T1 105,53 111,45 104,8 108,85
2014 T2 102,53 111,13 106,81 108,96
2014 T3 99,3 113 107,89 110,11
2014 T4 96,39 113,69 107,95 111,07
2015 T1 95,62 112,81 108,27 113,67
2015 T2 92 111,64 107,59 113,34
2015 T3 90,82 109,95 108,04 114,87
2015 T4 89,25 109,61 108,21 115,2
2016 T1 85,76 110,78 108,19 115,49
2016 T2 84,68 111,58 108,33 116,14
2016 T3 85,92 113,53 107,42 114,43
2016 T4 86,44 114,73 108,03 115,75
2017 T1 85,92 110,27 104,94 114,96
2017 T2 90,28 110,76 107,5 115,46
2017 T3 92,45 114,81 107,11 116,67
2017 T4 95,68 114,97 108,85 116,49
2018 T1 98,94 117,48 111,58 117,83
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 2En Guyane, l'emploi salarié progresse fortement malgré une crise de la construction entre 2013 et 2017Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Le nombre d’emplois salariés total en Guyane est en hausse de 15,5 % entre le dernier trimestre 2010 et le premier trimestre 2018 (figure 5). Sur cette même période, l’emploi tertiaire marchand (hors intérim) a progressé de 11,6 %, l’industrie de 17,5 % et le tertiaire marchand de 17,8 %.

En Martinique, l’emploi salarié est en hausse de 0,4 % ce trimestre et de 1,4 % sur un an

En Martinique, l’emploi est en hausse au premier trimestre 2018 : + 0,4 % et + 1,4 % sur un an. Ce sont 1 700 emplois salariés de plus qu’au premier trimestre 2017. La hausse concerne tous les secteurs excepté celui de l’industrie (– 1,2 % d’emplois sur un an malgré un rebond de 0,2 % ce trimestre). En particulier, l’emploi intérimaire progresse de 24,7 % sur un an, signe de reprise économique. Plus globalement l’emploi tertiaire marchand progresse de 2,3 % annuellement, soit 1 200 emplois supplémentaires.

L’emploi agricole progresse également (+ 1,4 % sur un an), malgré un tassement (– 0,3 %) au premier trimestre 2018. Le nombre d’emplois dans le secteur de la construction est stable (figure 3) : – 0,7 % ce trimestre mais + 0,5 % sur un an. Cependant, il reste très éloigné du niveau atteint au premier trimestre 2011 suite à une baisse de 13,6 % entre le dernier trimestre 2010 et le dernier trimestre 2014. Le nombre d’emplois salariés total en Martinique est en baisse de 1,9 % entre le dernier trimestre 2010 et le premier trimestre 2018 (figure 5).

Ce chiffre est à mettre en parallèle avec la baisse de la population martiniquaise depuis 2010 (– 3,4 % entre janvier 2010 et janvier 2015). L’emploi tertiaire marchand (hors intérim) a retrouvé son niveau du dernier trimestre 2010, alors que le tertiaire non marchand a baissé de 2,7 % et l’industrie de 6,4 % sur la même période.

Figure 3 En Martinique, l’industrie et de façon plus importante la construction sont en baisseÉvolution de l'emploi salarié par secteur en Martinique (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

En Martinique, l’industrie et de façon plus importante la construction sont en baisse
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim Tertiaire non marchand
2010 T4 100 100 100 100
2011 T1 100,28 99,67 99,63 99,54
2011 T2 97,35 99,26 98,7 99,94
2011 T3 99,52 98,77 99,82 98,92
2011 T4 95,38 97,09 98,32 98,82
2012 T1 93,76 96,21 97,87 96,31
2012 T2 94,25 96,36 98,05 96,22
2012 T3 94,34 95,7 97,9 95,7
2012 T4 95,14 95,92 98,18 95,35
2013 T1 95,29 96,93 98,35 94,75
2013 T2 91,9 95,87 97,23 94,6
2013 T3 88,94 95,33 96,09 94,47
2013 T4 88,82 95,07 96,43 94,87
2014 T1 87,73 95,45 95,96 95,74
2014 T2 87,85 94,65 96,29 95,23
2014 T3 87,26 94,36 96,4 95,97
2014 T4 86,38 93,92 96,6 96,16
2015 T1 86,86 93,2 96,49 96,01
2015 T2 87,22 93,85 96,76 96,33
2015 T3 87,76 94,95 96,85 95,6
2015 T4 87,32 95,57 97,27 97,05
2016 T1 86,67 96,05 98,26 96,06
2016 T2 86,73 95,68 98,77 96,11
2016 T3 86,02 95,64 98,48 96,7
2016 T4 86,37 95,51 99,74 96,43
2017 T1 85,89 94,69 99,12 96,37
2017 T2 85,3 94,04 99,76 96,84
2017 T3 85,95 93,59 99,64 96,78
2017 T4 86,91 93,42 100,3 97,05
2018 T1 86,34 93,58 100,77 97,33
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 3 En Martinique, l’industrie et de façon plus importante la construction sont en baisseÉvolution de l'emploi salarié par secteur en Martinique (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

En Guadeloupe, l’emploi salarié est en hausse au premier trimestre 2018

L’emploi salarié en Guadeloupe affiche un léger dynamisme au premier trimestre 2018 : + 0,6 % et + 1,1 % sur un an. Ce sont 1 400 emplois salariés de plus qu’au premier trimestre 2017. Excepté pour le secteur tertiaire non marchand, la hausse concerne tous les secteurs. L’emploi intérimaire progresse de 28,6 % sur un an, signe de reprise économique, malgré une baisse conjoncturelle par rapport au dernier trimestre 2017. L’emploi agricole progresse de 5,8 % sur un an. Participant au dynamisme, le secteur de la construction, en baisse depuis plusieurs années (figure 4), repart à la hausse : + 4,9 % ce trimestre et + 7,3 % sur un an.

Cependant, le nombre d’emplois dans la construction reste très éloigné du niveau atteint en 2011 ou au second trimestre 2013. Le nombre d’emplois salariés total en Guadeloupe est stable entre le dernier trimestre 2010 et le premier trimestre 2018 (figure 5).

Sur la même période, les progressions de l’emploi tertiaire non marchand de 4,2 % et de l’industrie de 3,2 % ont été contrebalancées par une diminution du tertiaire marchand (– 3,8 %) et de la construction (– 17,5 %).

figure 4En Guadeloupe, la construction est en baisse depuis 2013Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guadeloupe (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

En Guadeloupe, la construction est en baisse depuis 2013
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim Tertiaire non marchand
2010 T4 100 100 100 100
2011 T1 100,58 101,66 99,28 100,44
2011 T2 98,58 101,14 99,32 100,37
2011 T3 101,15 101,73 100,61 101,01
2011 T4 99,66 100,91 98,8 100,32
2012 T1 98,8 100,8 98,44 100,12
2012 T2 98,22 102,7 99,09 100,59
2012 T3 96,4 99,95 98,01 100,08
2012 T4 95,73 101,12 97,56 100,64
2013 T1 96,81 104,24 98,06 100,32
2013 T2 99,75 102,05 97,57 101,14
2013 T3 91,42 99,3 95,41 100,97
2013 T4 90,8 98,94 94,69 102,01
2014 T1 89,82 97,3 94,72 102,65
2014 T2 87,75 97,83 94,3 102,28
2014 T3 85,86 98,33 93,54 101,96
2014 T4 84,38 98,63 94,07 102,92
2015 T1 83,1 98,92 94,05 101,96
2015 T2 82,67 99,08 93,75 102,46
2015 T3 84,13 98,54 94,62 103,27
2015 T4 83,57 99,18 94,67 103,95
2016 T1 82,61 100,59 94,84 104,27
2016 T2 83,25 100,43 94,98 104,52
2016 T3 81,64 100,77 94,79 104,68
2016 T4 80,78 101,38 95,34 104,5
2017 T1 76,88 100,24 95,22 104,73
2017 T2 76,52 101,38 96,33 105,07
2017 T3 76,11 100,58 95,37 104,5
2017 T4 78,59 102,12 95,8 103,69
2018 T1 82,47 103,19 96,17 104,21
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

figure 4En Guadeloupe, la construction est en baisse depuis 2013Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guadeloupe (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 5 L’emploi salarié a fortement progressé en Guyane en 7 ans, alors qu’il est stable en Guadeloupe et légèrement en baisse en MartiniqueEmploi salarié total par région aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

L’emploi salarié a fortement progressé en Guyane en 7 ans, alors qu’il est stable en Guadeloupe et légèrement en baisse en Martinique
emploi salarié Guadeloupe emploi salarié Martinique emploi salarié Guyane
2010 T4 100 100 100
2011 T1 99,73 99,17 101,48
2011 T2 100,12 99,42 101,01
2011 T3 100,92 98,97 103,11
2011 T4 99,83 97,82 102,42
2012 T1 99,24 96,65 103,08
2012 T2 100,05 96,95 104,78
2012 T3 99,11 96,88 103,61
2012 T4 99,06 96,97 104,22
2013 T1 99,71 96,79 104,14
2013 T2 99,65 95,73 104,46
2013 T3 98,13 94,64 105,17
2013 T4 98,15 94,97 106,27
2014 T1 98,28 95,13 106,7
2014 T2 97,7 94,96 107,19
2014 T3 97,3 95,9 108,29
2014 T4 97,84 95,39 108,51
2015 T1 97,34 95,26 109,92
2015 T2 97,49 95,76 109,12
2015 T3 98,25 96,05 109,77
2015 T4 98,75 96,82 110,14
2016 T1 99,24 96,89 110,76
2016 T2 99,23 97,01 110,74
2016 T3 99,29 97,01 110,31
2016 T4 99,43 97,47 111,65
2017 T1 99,02 96,74 108,76
2017 T2 99,97 97,41 110,98
2017 T3 99,18 97,14 112,36
2017 T4 99,58 97,75 113,54
2018 T1 100,14 98,1 115,5
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 5 L’emploi salarié a fortement progressé en Guyane en 7 ans, alors qu’il est stable en Guadeloupe et légèrement en baisse en MartiniqueEmploi salarié total par région aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Pour comprendre

Avertissement (Méthode)

Jusqu’au millésime du quatrième trimestre 2017, les Estimations Trimestrielles d’Emploi (ETE) publiées au niveau localisé (région et département) portaient seulement sur les salariés du secteur marchand ─ hors agriculture et activité des particuliers employeurs ─ en France métropolitaine. À partir de la publication de juin 2018 portant sur le premier trimestre 2018, le champ des estimations d’emplois localisées est étendu à l’ensemble de l’emploi salarié et aux départements d’outre-mer (hors Mayotte). Par rapport à la situation antérieure, sont donc ajoutés les salariés de la fonction publique, de l’agriculture, de l’ensemble des particuliers employeurs et les intérimaires.

De plus, une distinction des emplois « privés » et « publics », établie à partir de la catégorie juridique des employeurs, est disponible au niveau régional. Ainsi, les niveaux de l’emploi « privé » publiés par les Urssaf et par l’Insee diffèrent du fait d’écarts de champ et de concept, et de légères différences peuvent exister sur les taux d’évolution.

Parallèlement, l’introduction de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) en remplacement du Bordereau Récapitulatif de Cotisations (BRC) peut entraîner des révisions accrues sur les données, en particulier durant la phase de montée en charge de la DSN.