Juillet-Août 2018 La fréquentation touristique de pleine saison manque de ressort

Vincent Delage, Philippe Winnicki, Insee

Au cours de la pleine saison 2018 (juillet et août), la fréquentation touristique dans les hôtels et les campings de Provence-Alpes-Côte d’Azur se tasse après la forte embellie de l’été précédent (-1,9 % après +4,7 %). Cette baisse s’explique par une clientèle française moins présente dans la région et des établissements moins remplis. Dans le même temps, la fréquentation s’est stabilisée pour les touristes en provenance des pays étrangers.

Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur
No 44
Paru le : Paru le 24/10/2018
Vincent Delage, Philippe Winnicki, Insee
Insee Flash Provence-Alpes-Côte d'Azur  No 44 - octobre 2018

290 900 nuitées de moins qu'en juillet-août 2017

Au cours de la pleine période estivale 2018 (juillet et août), la fréquentation dans les campings et hôtels de Provence-Alpes-Côte d’Azur s’établit à 16 496 000 nuitées (figure 1). Près des deux tiers d’entre elles ont été passées dans des campings et près de 40 % ont eu lieu dans le Var, qui détient le parc de campings le plus important.

La fréquentation estivale baisse de 323 000 nuitées par rapport à l’été précédent (-1,9 %). Elle retrouve son niveau de 2015 et 2014 après un été 2016 dégradé (marqué par les attentats dans la région) et un été 2017 très avantageux (le plus élevé depuis 2013).

Ce déficit de touristes sur un an est attribuable à une clientèle française moins présente (-3,0 %) alors que la fréquentation étrangère se maintient (-0,2 %).

Le taux d’occupation des hôtels et campings baisse de près de 2 points par rapport à juillet-août 2017. Il s’établit à 68,8 %, alors que la durée moyenne des séjours (3,8 jours) est stable.

L’ensemble des départements de la région est touché par ce repli, à l’exception des Bouches-du-Rhône, dont la fréquentation touristique augmente encore (+2,4 % après +3,1 % en 2017) (figure 2).

Le Vaucluse et les Alpes-de-Haute-Provence sont les plus lourdement affectés cet été (respectivement -4,3 % et -3,7 %).

Figure 1Baisse de la fréquentation touristique dans cinq départementsNombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur en juillet-août 2018 et évolution par rapport à juillet-août 2017 (en %)

Baisse de la fréquentation touristique dans cinq départements
Nombre de nuitées (en milliers) Taux d’évolution annuel du nombre de nuitées (en %)
Alpes-de-Haute-Provence 1600 -3,7
Hautes-Alpes 1300 -1,6
Alpes-Maritimes 3000 -2,1
Bouches-du-Rhône 2600 2,4
Var 6300 -2,5
Vaucluse 1700 -4,3
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 1Baisse de la fréquentation touristique dans cinq départementsNombre de nuitées des campings et hôtels dans les départements de Provence-Alpes-Côte d’Azur en juillet-août 2018 et évolution par rapport à juillet-août 2017 (en %)

  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Figure 2La fréquentation touristique dans les hôtels et campings en baisseNombre de nuitées en juillet-août 2018 et évolution par rapport à juillet-août 2017 (en %)

La fréquentation touristique dans les hôtels et campings en baisse
Nuitées juillet-août 2018 Glissement annuel en % (2018/2017)
Totales (en millions) Part des nuitées étrangères (en %) Nuitées Totales Nuitées Etrangères
Provence-Alpes-Côte d’Azur 16,5 39 -1,9 -0,2
Alpes-de-Haute-Provence 1,6 35 -3,7 -9,6
Hautes-Alpes 1,3 37 -1,6 1,1
Alpes-Maritimes 3,0 60 -2,1 2,9
Bouches-du-Rhône 2,6 33 2,4 5,0
Var 6,3 32 -2,5 0,4
Vaucluse 1,7 43 -4,3 -8,0
Hôtels 6,4 46 -0,6 2,7
Non classés 0,6 34 -6,0 -2,6
1 et 2 étoiles 1,5 35 -7,8 -1,9
3 étoiles 2,2 45 2,8 2,8
4 et 5 étoiles 2,1 59 3,0 5,6
Campings 10,1 35 -2,7 -2,6
Non classés 0,3 35 -19,3 -22,0
1 et 2 étoiles 1,2 34 -13,4 -10,8
3 étoiles 2,9 36 -7,0 -9,2
4 et 5 étoiles 5,7 34 3,6 5,1
Emplacements nus 4,8 45 -8,2 -6,8
Emplacements équipés 5,3 25 2,9 5,2
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

La clientèle étrangère apprécie toujours nos hôtels

Dans les hôtels, le nombre de nuitées se stabilise après un bel été 2017 (-0,6 % après +7,6 %). Le taux d’occupation perd 1 point (76,9 %). Cette baisse s’explique par une clientèle française moins présente cette année dans notre région (-3,3 %). Pourtant, les hôtels de la région ont profité du soutien de la clientèle résidant à l’étranger, qui est venue plus nombreuse encore que l’an dernier (+2,7 % après +10,5 %). Cette augmentation de la fréquentation étrangère concerne l’hôtellerie de haut de gamme (4 et 5 étoiles, +5,6 %) et les hôtels trois étoiles (+2,8 %).

En hausse de +30,4 %, la fréquentation des touristes en provenance des États-Unis explose cet été. Ces derniers passent à la seconde place des délégations étrangères les plus présentes dans la région, juste derrière les Britanniques (+3,8 %). En revanche, la fréquentation hôtelière des clientèles en provenance de l’Italie (-2,3 %) et de l’Allemagne (-3,7 %) est en légère baisse après une forte croissance en 2017. Celle des Belges décroît fortement (-10,1 %) après un été 2017 déjà décevant.

Les touristes fréquentent moins les campings

Dans les campings, les résultats provisoires indiquent un nombre de nuitées en baisse de -2,7 % par rapport à l’été 2017. Le taux d’occupation recule de plus de 2 points, pour atteindre 61,2 %, mais la durée moyenne de séjour augmente légèrement (7,3 jours cet été contre 7,1 jours l’été dernier). Les clientèles françaises (-2,8 %) comme étrangères (-2,6 %) participent au repli de l’hôtellerie de plein air.

Épargnés par cette baisse de fréquentation, les emplacements équipés (+2,9 %) et les campings haut de gamme (+3,6 %) continuent de progresser.

Dans le Var, qui représente 50 % de la capacité d’accueil en campings de la région, le repli est un peu moindre (-2,2%), atténué par la clientèle étrangère qui se maintient (+0,1 %). La fréquentation diminue dans tous les départements de la région sauf les Bouches-du-Rhône (+0,5 %).

Encadré

Le Grand Prix de France au Castellet : tour de chauffe pour la saison estivale

Du 21 au 24 juin, s’est déroulé le Grand Prix de France de Formule 1 sur le circuit du Castellet. On peut s’interroger sur l’impact de cet événement sportif international sur la fréquentation des hôtels et campings du Var et des Bouches-du-Rhône.

Par rapport au 3e week-end de juin 2017 (du jeudi au dimanche), le taux d’occupation des hôtels et campings situés à moins de 10 km du Castellet a fortement progressé (+18 points). Ce pic d’occupation survient dans le contexte d’un mois de juin moins favorable (taux d’occupation en baisse de 1,5 point).

Au cours du week-end du 24 juin, une hausse significative des taux d’occupation a aussi été constatée dans des zones plus éloignées du circuit, à La Ciotat, Sanary-sur-Mer, dans le pays d’Aubagne et jusqu’au pays d’Aix (figure 3).

Figure 3Un pic d’occupation du 21 au 24 juin dans les bassins touristiques autour du CastelletÉcart de l’occupation des hôtels et campings au cours du 3e week-end de juin entre 2018 et 2017

  • Lecture : dans les zones colorées en orange, l’occupation touristique a augmenté plus fortement pendant le 3e week-end de juin 2018 que pour le même week-end de 2017. Plus la couleur est foncée, plus l’écart entre 2018 et 2017 est important.
  • Source : Insee, en partenariat avec les Comités Régionaux du Tourisme (CRT), les Agences de Développement Touristique départementales (ADT) et la DGE

Sources

L’Insee réalise chaque mois des enquêtes sur la fréquentation des hôtels et des campings. L’enquête permet d’obtenir des informations au niveau régional et départemental selon la catégorie de classification des établissements et la nationalité des touristes.

Définitions

Le nombre de nuitées (ou fréquentation) correspond au nombre total de nuits passées dans un hôtel ou un camping. Par exemple, un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel occasionnera six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une nuit.


Pour en savoir plus

« Bilan économique 2017 en Provence-Alpes-Côte d’Azur », Insee Conjoncture Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 20, mai 2018

Delage V., Winnicki P., « Juillet-août 2017 – La fréquentation touristique de pleine saison reprend des couleurs », Insee Flash Provence-Alpes-Côte d’Azur n° 37, octobre 2017