15 % des ménages de l’Orne utilisateurs des services à la personne, un recours important

Camille Hurard, Bruno Mura (Insee Normandie), Christelle Bérard, Brigitte Keromnes (Direccte)

En raison d’une population âgée et malgré un niveau de vie plutôt bas, le recours aux services à la personne est important dans l’Orne (15,2 %). Près de 19 000 ménages ont ainsi utilisé ces services en 2013. Ces ménages sont souvent âgés. Tous les types de ménages ornais, en dehors des couples avec enfants, sont plus souvent utilisateurs de ces services que l’ensemble des ménages normands. À l’horizon 2030, la baisse démographique attendue entraînerait une progression du nombre de ménages potentiellement utilisateurs plus faible que dans les autres départements normands, soit à peine 2 500 ménages supplémentaires.

Camille Hurard, Bruno Mura (Insee Normandie), Christelle Bérard, Brigitte Keromnes (Direccte)
Insee Flash Normandie  No 75 - décembre 2018

Cette étude fait partie d'une série de publications sur les services à la personne en Normandie.

En 2013, près de 19 000 ménages ornais ont déclaré à l’administration fiscale des dépenses en services à la personne (champ). Le taux de recours à ces services est fort (15,2 % contre 14,3 % en Normandie). C’est le plus élevé des départements normands, après celui de la Manche (16,9 %), ce qui place l’Orne au 26e rang des 96 départements métropolitains. Ce recours important est en partie lié à la forte présence d’une population âgée, principale utilisatrice de ces services. Les personnes de 65 ans ou plus représentent en effet 22 % de la population ornaise en 2013. Le niveau de vie qui, après l’âge, est l’élément favorisant le plus le recours aux services à la personne, y est globalement moins élevé.

Corrigé des effets de la structure par âge et par mode de cohabitation, le taux de recours dans l’Orne est proche du niveau régional (13,5 % contre 13,9 %).

Parmi les arrondissements du département, celui d’Alençon se distingue par le taux de recours brut le plus élevé (15,8 %) et celui de Mortagne-au-Perche par le plus bas (14,2 %), proche du niveau régional (figure 1).

Un poids important des plus âgés parmi les ménages utilisateurs

Les taux de recours aux services à la personne augmentent avec l’âge. Dans l’Orne, ils sont proches des taux régionaux. Toutefois, le taux de recours des 35 à 49 ans (8,6 %) se distingue par un écart un peu plus important avec le taux régional (9,7 %). En raison d’une population âgée, la part des ménages de 80 ans ou plus parmi les ménages utilisateurs atteint un niveau record (37 %), près de 5 points de plus que dans les autres départements normands.

Bien que le niveau de vie des Ornais soit le plus faible des départements normands, le taux de recours y est plus élevé que dans l’ensemble de la Normandie, quel que soit le niveau de vie.

Comme dans le reste de la région, les personnes seules ont plus recours aux services à la personne que les ménages de plusieurs personnes. C’est encore plus marqué dans l’Orne où leur taux de recours atteint 19 % (17 % dans l’ensemble de la Normandie) et même 25 % pour les femmes seules (22 % en Normandie). Pour les autres types de ménages, les taux de recours restent supérieurs dans l’Orne à ceux de la Normandie, hormis pour les couples avec enfants.

Figure 1Un taux de recours plus important dans l’arrondissement d’AlençonTaux de recours brut et nombre de ménages utilisateurs par arrondissement

Un taux de recours plus important dans l’arrondissement d’Alençon
Arrondissement Taux de recours (en %) Nombre de ménages fiscaux utilisateurs
Alençon 15,8 5 954
Argentan 15,4 7 417
Mortagne-au-Perche 14,2 5 482
  • Source : Insee-DGFIP-Cnaf-Cnav-CCMSA, Fichier localisé social et fiscal 2013

Figure 1Un taux de recours plus important dans l’arrondissement d’AlençonTaux de recours brut et nombre de ménages utilisateurs par arrondissement

  • Source : Insee-DGFIP-Cnaf-Cnav-CCMSA, Fichier localisé social et fiscal 2013

Figure 2Une personne seule sur cinq a recours aux services à la personne dans l’arrondissement d’ArgentanTaux de recours et évolution du nombre de ménages utilisateurs dans le département et ses arrondissements

Une personne seule sur cinq a recours aux services à la personne dans l’arrondissement d’Argentan
Taux de recours en 2013 (en %) Ménages utilisateurs Évolution du nombre de ménages utilisateurs (en %)
Global 80 ans ou plus Personnes seules 2013 2030 2050 2013-2030 2013-2050
Normandie 14,3 44,1 16,9 198 800 239 900 279 500 21 41
Orne 15,2 44,4 18,9 18 900 21 300 23 700 13 25
Argentan 15,4 46,4 19,5 7 400 8 400 9 200 14 24
Alençon 15,8 44,3 18,9 6 000 6 900 7 700 15 28
Mortagne-au-Perche 14,2 42,0 18,2 5 500 6 100 6 800 11 24
  • NB : Les chiffres sont arrondis à la centaine et les pourcentages à l’unité
  • Sources : Insee-DGFIP-Cnaf-Cnav-CCMSA, Fichier localisé social et fiscal 2013 – Omphale 2013 (EP29)

Une croissance modérée de la demande future

Département déjà âgé, l’Orne devrait connaître un vieillissement marqué de sa population. La part des 65 ans ou plus passerait de 22 % en 2013 à 31 % en 2030. Elle atteindrait près de 35 % en 2050, plaçant l’Orne parmi les vingt départements métropolitains où les seniors seront les plus présents. Conséquence de ce vieillissement, d’ici 2030 le département compterait 2 400 ménages utilisateurs de services à la personne supplémentaires (figure 2). À cet horizon, quatre ménages utilisateurs sur dix auraient 80 ans ou plus. L’Orne est le département normand où la progression du nombre de ménages utilisateurs serait la plus faible (+ 13 %), bien en deçà de celle de la Normandie (+ 21 %). Entre 2013 et 2030, la population de l’Orne va globalement baisser ; ce qui explique que le nombre de ménages utilisateurs progresse faiblement.

Sur cette période, l’arrondissement de Mortagne-au-Perche aurait la progression la plus faible du nombre de ménages utilisateurs (+ 11 %), ce qui s’expliquerait par le recul du nombre total de ménages (– 4 %). Les évolutions à venir se traduiraient, en termes de recrutement de salariés dans le domaine des services à la personne, par un besoin de près de 2 000 salariés supplémentaires d’ici 2023 (dont 1 600 pour remplacer les probables départs à la retraite), sous réserve d'absence de modification dans le comportement des ménages utilisateurs et les conditions de travail de ces salariés (nombre d'heures effectuées) et maintien en l’état des politiques publiques concernant ce secteur.

Sources

La source fiscale Filosofi (Fichier Localisé Social et Fiscal) est issue de l’exploitation des données fiscales exhaustives issues de la DGFiP et des données sur les prestations sociales (Cnaf, Cnav et CCMSA). La source fiscale utilisée ne permet de dénombrer que les ménages ayant déclaré des dépenses de services à domicile. En conséquence, sont écartés les ménages dont la prise en charge de ces services est couverte entièrement par les aides, ceux ayant omis de déclarer ces dépenses et ceux employant des personnes de manière non déclarée.

Définitions

Un ménage fiscal est un ménage ordinaire regroupant les foyers fiscaux d’un même logement. Le référent fiscal est celui qui paye la taxe d’habitation au sein du ménage fiscal. Il ne s’agit pas obligatoirement du bénéficiaire des services.

L’outil Omphale projette la population par sexe et âge détaillé d’un ensemble de territoires de 2013 à 2050. Ces projections de population permettent de réaliser des projections de ménages et de ménages utilisateurs de services à la personne.

Les taux de recours par âge et mode de cohabitation sont calculés au niveau national. Ces différents taux sont ensuite appliqués aux populations de chacun des départements. Cette méthode permet de raisonner « toute chose égale par ailleurs » sur des taux de recours corrigés qui écartent les effets de structure liés à l’âge et au mode de cohabitation.

Le niveau de vie est le revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation. Les unités de consommation (UC) sont calculées selon l’échelle d’équivalence dite de l’OCDE modifiée, qui attribue 1 UC au premier adulte du ménage, 0,5 UC aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 UC aux enfants de moins de 14 ans. Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.

Champ

La liste des 24 activités de services à la personne en vigueur en 2013 est définie par le décret n°2011-1133 du 20 septembre 2011. Elles concernent des prestations réalisées au domicile des particuliers comme l’aide à domicile aux personnes âgées ou handicapées, la garde d’enfants à domicile, les travaux ménagers, le soutien scolaire, etc.

Pour en savoir plus

Hurard C., Mura B., Bérard C., Keromnes B., « En Normandie, le vieillissement de la population pourrait entraîner une forte croissance des services à la personne », Insee Analyses Normandie n° 54, décembre 2018.

Hurard C., Mura B., Bérard C., Keromnes B., Une analyse du recours aux services à la personne par les ménages dans chacun des départements normands, Insee Flash Normandie n° 72 à 76, décembre 2018.

Jerrari K., Mura B., Bérard C., Matouk F., Puech I., « La Normandie, 1ère région pour la part des services et de l’emploi à domicile dans l’emploi salarié », Insee Analyses Normandie n° 38, décembre 2017.

Jerrari K., Mura B., Bérard C., Matouk F. et Puech I., Une analyse des services et de l’emploi à domicile dans chacun des départements normands, Insee Flash Normandie n° 50 à 54, décembre 2017.

Brunet L., Le Graët A., Maillard M., « Un vieillissement démographique plus rapide en Normandie », Insee Analyses Normandie n° 49, juin 2018.