Recensement de la population en Guyane : 269 352 habitants au 1er janvier 2016

Baptiste Raimbaud

Au 1er janvier 2016, la Guyane compte 269 352 habitants, soit 31 803 personnes de plus qu’en 2011. C’est la plus forte croissance démographique de France, derrière celle de Mayotte. L’Ouest Guyanais est le territoire où la population augmente le plus vite devant l’agglomération de Cayenne.

Baptiste Raimbaud
Insee Flash Guyane  No 99 - décembre 2018

En 2016, 269 352 personnes résident en Guyane, soit 0,4 % de la population de France. La Guyane est une région faiblement peuplée avec un fort accroissement démographique (+ 2,5 % en moyenne par an depuis 2011). Entre 2006 et 2011, sa population avait déjà augmenté de 31 595 habitants. Dans les autres départements d’outre-mer, seule Mayotte affiche une croissance démographique plus rapide. La population de La Réunion s’accroît encore faiblement (+ 0,6 % en moyenne par an), celle des Antilles est en baisse (– 0,5 % pour la Guadeloupe et – 0,8 % pour la Martinique).

Cette vigueur démographique est principalement portée par un solde naturel positif : sur la période 2011-2016, on compte 28 850 naissances de plus que de décès. Le solde apparent des entrées et des sorties joue aussi favorablement : les arrivées sont plus nombreuses que les départs et font gagner près de 3 000 habitants à la Guyane.

Figure 1 L’ouest de la Guyane et l’agglomération de Cayenne en forte croissance démographiqueÉvolution de la population entre 2006 et 2016

L’ouest de la Guyane et l’agglomération de Cayenne en forte croissance démographique
Commune Évolution Taux d'évolution
Régina 93 1,08
Cayenne 2 576 0,44
Iracoubo -74 -0,4
Kourou 2 709 1,08
Macouria 5 005 5,11
Mana 2 729 3,03
Matoury 7 857 2,81
Saint-Georges 657 1,77
Remire-Montjoly 7 975 3,78
Roura 957 2,86
Saint-Laurent-du-Maroni 10 092 2,65
Sinnamary -126 -0,42
Montsinéry-Tonnegrande 718 3,39
Ouanary 96 7,78
Saül -7 -0,45
Maripasoula 8 291 11
Camopi 373 2,37
Grand-Santi 4 077 8,29
Saint-Élie -276 -10,03
Apatou 2 903 4,07
Awala-Yalimapo 195 1,52
Papaichton 6 578 18,63
  • Source : Recensements de la population 2006, 2011 et 2016.

Figure 1 L’ouest de la Guyane et l’agglomération de Cayenne en forte croissance démographiqueÉvolution de la population entre 2006 et 2016

  • Source : Recensements de la population 2006, 2011 et 2016.

Le Maroni et la périphérie de Cayenne, moteurs de la croissance démographique

En 2016, 93 000 personnes habitent la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais (CCOG). Entre 2011 et 2016, cette population augmente tous les ans de 3,4 % en moyenne, soit un total de 14 146 personnes sur la période. Cela représente 6 000 personnes de moins qu’entre 2006 et 2011. Le solde naturel assure l’essentiel de la croissance entre 2011 et 2016 (+ 12 250 habitants), le solde apparent des entrées et des sorties jouant un rôle d’appoint (+ 1 750 habitants).

Avec 138 000 habitants, la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral (CACL) concentre la moitié de la population de la Guyane. La zone gagne 16 650 habitants par rapport à 2011, soit deux fois plus qu’entre 2006 et 2011. Le solde naturel lui fait gagner 12 150 habitants et le solde apparent des entrées et des sorties 4 500 habitants.

En gagnant 3000 habitants entre 2011 et 2016, la ville de Cayenne retrouve le chemin de la croissance démographique. La population passe le cap des 60 000 habitants. La population de Remire-Montjoly, Macouria et Roura augmente de plus de 5 % en moyenne par an.

La Communauté de Commune des Savanes (CCDS) est la zone affichant la plus faible croissance démographique de Guyane (+ 0,4 % en moyenne par an). Si Kourou enregistre 1 250 habitants de plus en cinq ans, les autres communes perdent de la population. Dans la CCDS, le solde naturel est très positif entre 2011 et 2016 et lui fait gagner 3 350 habitants. Le solde apparent entrées/sorties lui en fait perdre 2 700 habitants.

L’Est Guyanais reste peu peuplé avec seulement 7 000 habitants. La croissance de sa population (+ 1 % en moyenne par an) est inférieure à la moyenne régionale. Elle est aussi en diminution par rapport à la période précédente. Comme dans la CCDS, le solde naturel lui fait gagner 900 habitants mais le solde apparent des entrées et des sorties fait baisser la population de 550 habitants.

Figure 2 La population de Guyane augmente de 2,5 % par anPopulation municipale et taux d’accroissement annuel 2011-2016

La population de Guyane augmente de 2,5 % par an
Population municipale au 1er janvier 2016 Population municipale au 1er janvier 2011 Évolution 2011-2016 Taux d'évolution annuel moyen 2011/2016 (en %)
Guyane 269 352 237 549 31 803 2,5
CC de l'Ouest Guyanais 92 995 78 849 14 146 3,4
Mana 10 566 9 081 1 485 3,1
Saint-Laurent-du-Maroni 43 799 40 462 3 337 1,6
Maripasoula 12 798 9 487 3 311 6,2
Saül 151 153 -2 -0,3
Grand-Santi 7 428 5 526 1 902 6,1
Apatou 8 826 6 975 1 851 4,8
Awala-Yalimapo 1 393 1 305 88 1,3
Papaichton 8 034 5 860 2 174 6,5
CC des Savanes 31 437 30 788 649 0,4
Iracoubo 1 825 1 943 -118 -1,2
Kourou 26 522 25 260 1 262 1
Sinnamary 2 943 3 165 -222 -1,4
Saint-Élie 147 420 -273 -18,9
CA du Centre Littoral 137 964 121 308 16 656 2,6
Cayenne 60 580 57 229 3 351 1,1
Macouria 12 804 9 995 2 809 5,1
Matoury 32 440 29 235 3 205 2,1
Remire-Montjoly 25 711 19 894 5 817 5,1
Roura 3 899 2 609 1 290 8,4
Montsinéry-Tonnegrande 2 530 2 346 184 1,5
CC de l'Est Guyanais 6 956 6 604 352 1
Régina 911 904 7 0,2
Saint-Georges 4 076 3 946 130 0,6
Ouanary 182 109 73 10,8
Camopi 1 787 1 645 142 1,7
  • Source : Recensements de la population 2011 et 2016.

Graphique interactif : évolutions au sein de EPCI de Guyane

choisir la série et cliquer sur l'EPCI pour des résultats détaillés

Population au 1ᵉʳ janvier 2016

Population au 1ᵉʳ janvier 2016 () -
Population en 2016 Population en 2011 Évolution annuelle moyenne (en %)
2011-2016 2006-2011
Guyane 269 352 237 549 + 2.5 + 2.9
France entière hors Mayotte 65 508 734 64 104 819 + 0.4 + 0.5
Epci
CA du Centre Littoral 137 964 121 308 + 2.6 + 1.5
CC de l'Ouest Guyanais 92 995 78 849 + 3.4 + 6.3
CC des Savanes 31 437 30 788 + 0.4 + 1.1
CC de l'Est Guyanais 6 956 6 604 + 1.0 + 2.9
Principales communes
Cayenne 60 580 57 229 + 1.1 - 0.3
Saint-Laurent-du-Maroni 43 799 40 462 + 1.6 + 3.7
Matoury 32 440 29 235 + 2.1 + 3.5
Kourou 26 522 25 260 + 1.0 + 1.2
Remire-Montjoly 25 711 19 894 + 5.3 + 2.3
Macouria 12 804 9 995 + 5.1 + 5.1
Maripasoula 12 798 9 487 + 6.2 + 16.1
Mana 10 566 9 081 + 3.1 + 3.0
Apatou 8 826 6 975 + 4.8 + 3.3
Papaichton 8 034 5 860 + 6.5 + 32.1
  • Champ : limites territoriales communales en vigueur au 1ᵉʳ janvier 2018
  • Source : Insee, recensements de la population de 2006, 2011 et 2016

Population au 1ᵉʳ janvier 2016

Encadrés

La Guyane parmi les Guyanes

À l’ouest de la Guyane, la population du Suriname est estimée à 560 000 habitants avec une croissance de 1 % en moyenne par an. Plus au nord, la population du Guyana est estimée à 740 000 habitants (chiffres 2015).

Sur la frontière orientale de la Guyane, se trouve un état brésilien, l’Amapá. Sa population est estimée à 831 027 habitants en 2018 et croît au rythme de 3 % en moyenne par an. Oiapoque, municipalité à la frontière franco-brésilienne comptait 26 500 habitants en 2018.

Le recensement en ligne, c’est simple, sûr et rapide

Le 17 janvier 2019 débutera l’enquête annuelle de recensement de la population. Le recensement de la population offre aux habitants la possibilité de répondre par internet. Une notice d’informations (avec codes d’accès) décrit la procédure. Les questionnaires électroniques sont accessibles sur le site www.le-recensement-et-moi.fr. La confidentialité des informations recueillies est garantie par l’Insee selon des procédures approuvées par la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

Sources

Le recensement de la population et les populations légales

Depuis 2004, la méthode du recensement est basée sur des cycles de collecte de 5 ans. Les populations publiées fin 2018, qui entrent en vigueur au 1er janvier 2019, sont millésimées 2016 car elles sont calculées à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement de 2014 à 2018 et ramenées à une même date, celle du milieu de la période.

Définitions

Population légale

Le terme générique de « population légale » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale qui est la somme des deux précédentes. Les populations légales sont définies par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population. Les populations légales sont actualisées tous les ans.

Population municipale

La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle (au sens du décret) sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune.

Le calcul de la population municipale est le seule qui évite qu’une même personne soit comptée deux fois. C’est pourquoi il est privilégié dans les descriptions statistiques. Les chiffres de cette publication ne portent que sur la population municipale.

Solde naturel

Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d'une période.

Solde apparent des entrées sorties

Le solde apparent des entrées sorties est la différence entre le nombre de personnes entrées sur un territoire donné et le nombre de personnes qui en sont sorties, au cours de la période considérée. Il est obtenu par différence entre la variation totale de la population au cours de la période considérée et le solde naturel.

Pour en savoir plus

Baptiste Raimbaud, Insee, « Recensement de la population en Guadeloupe 394 110 habitants au 1er janvier 2016 »,   Insee Flash Guadeloupe n°107, décembre 2087.

Nicolas Kempf, Baptiste Raimbaud, Insee, « Recensement de la population en Martinique  376 480 habitants au 1er janvier 2016 », Insee Flash Martinique n° 108, décembre 2018.