Sept salariés sur dix vont travailler en voiture

Armelle Bolusset, mission Conseil et expertise mutualisé, Insee, Christophe Rafraf, service Recensement national de la population, Insee

Pour se rendre à leur travail, les salariés utilisent principalement leur voiture. Au niveau départemental, ce mode de déplacement n’est supplanté par les transports en commun que dans la capitale et ses départements limitrophes. En 2015, la moitié des salariés habitant et travaillant dans la même commune vont travailler en voiture. Cette proportion s’élève à huit salariés sur dix pour ceux travaillant hors de leur commune de résidence. Les cadres et les employés utilisent moins leur voiture que les autres catégories socio-professionnelles.

Insee Focus
No 143
Paru le : Paru le 13/02/2019
Armelle Bolusset, mission Conseil et expertise mutualisé, Insee, Christophe Rafraf, service Recensement national de la population, Insee
Insee Focus  No 143 - février 2019

La voiture, premier mode de transport des salariés

En 2015, parmi les 23,2 millions de salariés habitant et travaillant en France (hors Mayotte), 70 % utilisent principalement leur voiture pour aller travailler. Les autres modes de transports sont minoritaires : 16 % des salariés empruntent les transports en commun, 7 % marchent à pied et 4 % utilisent des deux-roues, motorisés ou non. Enfin, 3 % n’ont pas besoin de se déplacer pour exercer leur activité professionnelle.

Le mode de déplacement utilisé pour se rendre à son travail varie selon le lieu de résidence. Il dépend notamment de l’offre de transports en commun, liée elle-même à la densité du tissu urbain.

Les transports en commun supplantent la voiture à Paris, dans la petite couronne et à Lyon

En Île-de-France, les habitants de Paris et de la petite couronne privilégient les transports en commun pour aller travailler. Toutefois, la voiture est majoritaire dans la grande couronne (figure 1). En province, parmi les villes-centres des pôles des aires urbaines de plus de 400 000 habitants, Lyon est la seule où les salariés se déplaçant en transports en commun sont plus nombreux que ceux utilisant leur voiture : en 2015, 41 % y ont recours, alors que 35 % utilisent la voiture (figure 2). Dans toutes les autres villes-centres, la voiture est le mode de transport principal. Toutefois, elle concerne moins de 45 % des salariés à Grenoble, Strasbourg et Bordeaux, les trois villes où l’usage du vélo pour aller travailler est le plus développé, ainsi qu’à Lille, deuxième ville après Lyon où les transports en commun sont les plus utilisés. Dès que l’on s’écarte des villes-centres, la part de la voiture augmente et celle des transports en commun diminue (figure 3). Ainsi, en province, dans les aires urbaines de plus de 400 000 habitants, la part de la voiture est de 50 % dans la commune centre, mais elle atteint 76 % dans le reste du pôle urbain et 86 % dans la couronne.

Figure 1 – Proportion de salariés utilisant principalement la voiture pour se rendre au travail par département de résidence

en % de l'ensemble des salariés
Figure 1 – Proportion de salariés utilisant principalement la voiture pour se rendre au travail par département de résidence (en % de l'ensemble des salariés)
Département de résidence Proportion de salariés
75 10,7
93 34,6
94 37,2
92 31,8
95 52,6
78 55,3
91 60,1
77 62,6
69 59,4
13 70,1
67 69,3
31 73,3
06 65,4
59 74,8
21 72,6
38 74,3
44 75,8
33 74,9
60 78,2
54 75,9
28 77,8
35 77,0
76 76,7
34 75,1
45 78,5
37 77,4
90 76,1
972 82,5
42 79,9
51 76,5
68 78,6
25 77,6
72 79,6
63 79,4
73 76,3
80 78,9
971 83,4
974 78,1
57 82,0
27 83,1
83 77,5
14 81,1
01 82,7
49 81,0
02 81,1
89 80,9
87 83,9
29 84,2
86 83,6
74 78,5
10 80,9
62 83,8
26 82,8
05 75,6
30 82,8
64 85,0
84 82,4
41 83,7
66 81,8
18 83,2
56 85,6
17 83,1
81 85,6
71 84,1
08 82,4
03 82,2
16 86,0
58 81,8
04 81,9
70 85,6
82 86,0
50 85,2
973 74,6
2A 80,3
36 83,2
11 82,3
88 84,4
39 83,0
55 82,6
53 85,3
2B 81,3
22 86,8
09 84,4
79 86,1
07 86,3
52 81,2
61 84,5
19 85,8
46 85,9
24 85,9
47 85,5
40 87,9
65 84,9
12 83,8
43 85,8
32 87,6
85 87,8
48 82,0
23 84,6
15 82,6
  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Figure 1 – Proportion de salariés utilisant principalement la voiture pour se rendre au travail par département de résidence

  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Figure 2 – Proportion des différents modes de déplacement principal domicile-travail des salariés résidant dans les villes-centres des aires urbaines de plus de 400 000 habitants

en %
Figure 2 – Proportion des différents modes de déplacement principal domicile-travail des salariés résidant dans les villes-centres des aires urbaines de plus de 400 000 habitants (en %) - Lecture : 10,7 % des salariés résidant à Paris utilisent principalement leur voiture pour aller travailler.
Nombre d’habitants Voiture, camion, fourgonnette Transports en commun Marche à pied Deux-roues Pas de transport Ensemble
Paris 2 206 488 10,7 68,6 9,3 7,7 3,8 100,0
Lyon 513 275 34,9 40,7 14,2 7,5 2,7 100,0
Grenoble 160 649 39,0 29,7 13,3 15,8 2,2 100,0
Strasbourg 277 270 41,0 29,9 10,7 15,9 2,5 100,0
Bordeaux 249 712 43,4 29,2 11,3 13,8 2,4 100,0
Lille 232 741 44,9 35,8 11,6 5,5 2,2 100,0
Nice 342 522 46,8 26,6 13,6 9,6 3,4 100,0
Rouen 110 169 48,1 27,5 18,0 4,1 2,3 100,0
Rennes 215 366 49,0 28,6 11,2 9,0 2,2 100,0
Nancy 105 162 50,0 23,3 20,0 4,6 2,1 100,0
Nantes 303 382 50,3 29,0 9,3 9,3 2,1 100,0
Marseille 861 635 52,6 28,1 10,1 6,9 2,3 100,0
Toulouse 471 941 53,1 27,7 7,7 9,4 2,1 100,0
Montpellier 277 639 54,4 23,7 10,5 9,2 2,2 100,0
Tours 136 252 54,6 21,2 13,1 8,7 2,4 100,0
Orléans 114 644 57,2 22,1 12,8 5,5 2,4 100,0
Clermont-Ferrand 141 398 57,7 18,7 15,8 4,6 3,2 100,0
Angers 151 520 59,2 17,7 12,1 8,8 2,2 100,0
Saint-Étienne 171 057 60,6 21,6 13,4 2,0 2,3 100,0
Caen 106 260 62,1 18,0 11,9 5,4 2,6 100,0
Toulon 167 479 62,3 15,7 11,1 9,0 1,9 100,0
Douai 39 989 66,1 12,9 11,1 5,6 4,4 100,0
Avignon 92 130 68,5 10,9 10,6 7,8 2,3 100,0
Lens 30 413 74,4 9,3 10,0 4,3 2,0 100,0
Hénin-Beaumont 26 379 81,9 8,0 5,0 3,4 1,6 100,0
Liévin 31 237 83,7 5,7 6,0 2,2 2,4 100,0
  • Note : les villes sont classées par ordre croissant de l’utilisation de la voiture.
  • Lecture : 10,7 % des salariés résidant à Paris utilisent principalement leur voiture pour aller travailler.
  • Champ : salariés résidant dans les villes-centres des pôles des aires urbaines de plus de 400 000 habitants et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Figure 3 – Mode de déplacement principal des salariés pour se rendre au travail, selon le type d’aire urbaine dans laquelle ils résident

en %
Figure 3 – Mode de déplacement principal des salariés pour se rendre au travail, selon le type d’aire urbaine dans laquelle ils résident (en %)
Voiture, camion, fourgonnette Transports en commun Marche à pied Deux-roues Pas de transport Ensemble
Aire urbaine de Paris
Commune de Paris 10,7 68,6 9,3 7,7 3,8 100,0
Communes de banlieue parisienne 43,3 43,3 6,8 4,1 2,5 100,0
Couronne de l’aire urbaine de Paris 72,0 18,6 4,4 2,1 2,9 100,0
Autres aires urbaines de plus de 400 000 habitants
Ville-centre 50,0 27,4 11,7 8,5 2,4 100,0
Communes de banlieue 76,0 12,2 5,0 4,4 2,6 100,0
Couronne de l’aire urbaine 86,5 5,1 3,0 2,3 3,1 100,0
Aires urbaines de moins de 400 000 habitants
Ville-centre 73,1 8,1 11,1 4,5 3,2 100,0
Communes de banlieue 84,7 5,1 4,3 3,2 2,7 100,0
Couronne de l’aire urbaine 89,9 2,4 2,7 2,0 3,1 100,0
Espaces hors aires urbaines
Communes multipolarisées 87,6 2,9 3,8 2,2 3,6 100,0
Communes isolées hors influence des pôles 82,4 1,9 8,1 2,5 5,1 100,0
  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Figure 3 – Mode de déplacement principal des salariés pour se rendre au travail, selon le type d’aire urbaine dans laquelle ils résident

  •  
  •  

Dans les territoires faiblement urbanisés, prendre sa voiture pour aller travailler est le quotidien de plus de huit salariés sur dix, l’utilisation des transports collectifs devenant rare (figure 4). Ainsi, dans le Cantal, la Creuse, la Lozère, la Vendée et le Gers, moins de 2 % des salariés ont recours aux transports en commun.

Figure 4 – Proportion de salariés utilisant principalement les transports en commun pour se rendre au travail par département de résidence

en % de l'ensemble des salariés
Figure 4 – Proportion de salariés utilisant principalement les transports en commun pour se rendre au travail par département de résidence (en % de l'ensemble des salariés)
Département de résidence Proportion de salariés
75 68,6
93 52,7
94 48,9
92 48,7
95 37,1
78 32,7
91 29,5
77 28,1
69 25,2
13 15,5
67 14,2
31 13,9
06 13,7
59 12,5
21 12,4
38 12,3
44 12,2
33 12,1
60 11,1
54 10,9
28 10,8
35 10,8
76 10,8
34 9,7
45 9,6
37 9,3
90 9,1
972 9,1
42 8,5
51 8,3
68 7,8
25 7,7
72 7,6
63 7,6
73 7,4
80 6,9
971 6,8
974 6,5
57 6,5
27 6,4
83 6,1
14 6,0
01 6,0
49 5,9
02 5,6
89 5,4
87 5,3
29 5,3
86 5,2
74 5,2
10 5,2
62 5,1
26 4,7
05 4,5
30 4,5
64 4,2
84 4,1
41 4,0
66 3,9
18 3,7
56 3,6
17 3,6
81 3,5
71 3,4
08 3,4
03 3,3
16 3,3
58 3,2
04 3,2
70 3,2
82 3,2
50 3,0
973 3,0
2A 2,9
36 2,9
11 2,8
88 2,8
39 2,7
55 2,7
53 2,7
2B 2,6
22 2,6
09 2,6
79 2,6
07 2,5
52 2,5
61 2,4
19 2,2
46 2,2
24 2,2
47 2,2
40 2,1
65 2,0
12 2,0
43 2,0
32 1,8
85 1,7
48 1,6
23 1,6
15 1,6
  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Figure 4 – Proportion de salariés utilisant principalement les transports en commun pour se rendre au travail par département de résidence

  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire.

Quelle que soit la distance, le trajet en voiture prédomine

Un tiers des salariés, soit 7,5 millions de personnes, vivent et travaillent dans la même commune. Dans 51 % des cas, le trajet domicile-travail est alors effectué en voiture. La marche à pied constitue le deuxième mode de déplacement (18 %), devant les transports collectifs (16 %). Les Franciliens utilisent nettement moins leur voiture que les autres salariés (22 % contre 57 % sur le reste du territoire national) et utilisent davantage les transports en commun.

Dès que les salariés doivent quitter leur commune de résidence pour aller travailler, la part de la voiture augmente fortement. Elle atteint 47 % pour les Franciliens et 89 % sur le reste du territoire. Dans un cas sur deux, les salariés parcourent en voiture plus de 15 kilomètres pour atteindre leur lieu de travail et dans un cas sur quatre, plus de 26 kilomètres. Les distances s’allongent pour les personnes habitant des territoires peu denses.

3,3 millions de salariés parcourent plus de 25 kilomètres en voiture pour aller travailler

En 2015, 14 % des salariés, soit 3,3 millions de personnes, prennent chaque jour leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail situé à plus de 25 kilomètres de leur domicile. Cette part varie fortement selon le département de résidence (figure 5). Elle dépasse notamment 25 % dans l’Oise, l’Eure et l’Eure-et-Loir. À l’inverse, elle est inférieure à 5 % à Paris et dans la petite couronne. À un niveau géographique plus fin, cette proportion est particulièrement importante à la périphérie des grandes et moyennes agglomérations, où elle peut localement dépasser 50 %.

Figure 5 – Proportion des salariés se déplaçant principalement en voiture dont le lieu de travail se situe à plus de 25 kilomètres de leur domicile parmi l’ensemble des salariés

  • Champ : salariés résidant et travaillant en France, hors Mayotte.
  • Source : Insee, recensement de la population 2015, exploitation complémentaire, distancier Métric.

Les cadres et les employés utilisent moins souvent leur voiture

Parmi les différentes catégories professionnelles, les cadres et les employés utilisent moins la voiture : respectivement 63 % et 65 %, contre 75 % pour les professions intermédiaires et 78 % pour les ouvriers. Toutefois, les raisons sont très différentes.

Les employés vont davantage travailler à pied. En effet, ils travaillent plus souvent que les autres salariés à proximité de leur domicile. De plus, 6 % d’entre eux n’ont pas à se déplacer, notamment les assistantes maternelles. Ainsi, plus de quatre employés sur dix travaillent dans leur commune de résidence. Pour chacune des autres catégories socio-professionnelles, moins de trois salariés sur dix sont dans ce cas.

À l’inverse, les cadres exercent plus souvent leur activité professionnelle loin de leur commune de résidence, mais ils utilisent davantage les transports en commun. En effet, leurs emplois sont plus concentrés dans les grands pôles, mieux desservis en moyens de transports : 65 % des emplois salariés de cadres sont concentrés dans les pôles des aires urbaines de plus de 400 000 habitants, contre 47 % pour les professions intermédiaires, 42 % pour les employés et 32 % pour les ouvriers.

Sources

Les résultats sont issus du recensement de la population de 2015 (France, hors Mayotte). Le champ est constitué des personnes ayant un emploi salarié en France (les travailleurs frontaliers ne sont donc pas pris en compte). Pour les personnes motorisées, les distances entre le domicile et le lieu de travail sont calculées à partir des distances routières fournies par le distancier Métric. Les données n’étant pas géolocalisées, le lieu de travail et celui de la résidence sont localisés à la mairie de la commune. Par convention, on estime que les personnes qui travaillent et résident dans la même commune roulent moins de 25 kilomètres. Les salariés habitant à plus de 200 kilomètres sont exclus dans le décompte des salariés roulant plus de 25 kilomètres car il est probable qu’ils n’effectuent pas ce trajet quotidiennement. Le mode de transport décrit dans cette publication est le mode de transport utilisé le plus souvent pour aller travailler (ou mode de transport principal).

Pour en savoir plus

Coudène M., Levy D., « De plus en plus de personnes travaillent en dehors de leur commune de résidence », Insee Première n° 1605, juin 2016.

Tallet F., Vallès V., « Partir de bon matin, à bicyclette... », Insee Première n° 1629, janvier 2017.

Pautard E., « Les Français et la mobilité durable : quelle place pour les déplacements alternatifs à la voiture individuelle en 2016 ? », Datalab Essentiel, SoeS, septembre 2016.