Un taux de chômage de 35 %Enquête Emploi Mayotte 2018

Phillipe Paillole, Insee

Au 2e trimestre 2018, 25 600 Mahorais sont au chômage, soit 5 000 de plus qu’un an auparavant. Le taux de chômage s’établit ainsi à 35 % (+ 5 points). En effet, alors que la population en âge de travailler est toujours plus nombreuse à se présenter sur le marché du travail, le nombre d’emplois diminue. En lien avec la baisse des contrats aidés et les mouvements sociaux du début d’année 2018, les salariés des collectivités territoriales, les employés à domicile et les non-salariés sont moins nombreux qu’un an auparavant. Cette dégradation du marché du travail pénalise surtout les femmes et les natifs de l’étranger.

Phillipe Paillole, Insee
Insee Flash Mayotte  No 82 - février 2019

Au 2e trimestre 2018, 25 600 Mahorais âgés de 15 ans et plus sont au chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), soit 5 000 chômeurs de plus en un an.

Forte hausse du chômage en 2018

Le taux de chômage s’établit à 35 % au 2e trimestre  2018, soit 5 points de plus qu’en 2017 (figure 1). La baisse du nombre de personnes en emploi, conjuguée à une croissance démographique toujours soutenue, expliquent cette hausse du chômage. Mayotte reste le département français avec le taux de chômage le plus élevé (9 % en métropole en 2017, entre 18 % et 23 % dans les autres DOM).

Figure 1Les femmes et les natifs de l’étranger sont fortement touchés par le chômageTaux de chômage selon le sexe et l’origine en 2017 et en 2018

Les femmes et les natifs de l’étranger sont fortement touchés par le chômage
2017 2018
Ensemble 29,6 35,1
Femmes 33,5 41,8
Hommes 26,3 29,4
Nés à l’étranger 41,8 50,6
Nés en France* 1,7 4,9
Nés à Mayotte 21,2 23,5
  • *hors Mayotte
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2 e trimestre.

Figure 1Les femmes et les natifs de l’étranger sont fortement touchés par le chômageTaux de chômage selon le sexe et l’origine en 2017 et en 2018

  • *hors Mayotte
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2 e trimestre.

Aux chômeurs au sens du BIT, s’ajoutent 25 800 personnes qui souhaitent travailler, mais qui ne sont pas considérées comme chômeuses. Elles sont inactives au sens du BIT, majoritairement parce qu’elles ne font aucune démarche active de recherche d’emploi. Elles constituent le halo autour du chômage. Celui-ci se réduit moins fortement que les années précédentes, passant de 18 % des personnes de 15 ans ou plus au 2ᵉ trimestre 2017 à 17 % au 2ᵉ trimestre 2018.

En additionnant chômage et halo autour du chômage, 51 400 Mahorais sans emploi souhaitent travailler, soit 34 % des personnes de 15 ans ou plus (figure 2). Cette part augmente de 2 points par rapport au 2ᵉ trimestre 2017, en raison de la hausse du chômage.

Figure 2Un Mahorais sur trois est sans emploi et souhaite travaillerPersonnes de 15 ans ou plus selon leur situation par rapport à l’emploi en 2018

Un Mahorais sur trois est sans emploi et souhaite travailler
Personnes en emploi Chômeurs BIT Inactifs hors halo Inactifs du halo
Ensemble 31,1 16,8 35,1 16,9
Femmes 23,7 17,0 38,1 21,2
Hommes 39,8 16,6 31,6 12,0
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2e trimestre.

Figure 2Un Mahorais sur trois est sans emploi et souhaite travaillerPersonnes de 15 ans ou plus selon leur situation par rapport à l’emploi en 2018

  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2ᵉ trimestre.

Sur 100 Mahorais en âge de travailler (entre 15 et 64 ans), 32 occupent un emploi, soit 2 points de moins qu’en 2017 (figure 3).

Figure 3Un mahorais sur trois en emploiTaux d’activité et d'emploi par sexe en 2017 et 2018

Un mahorais sur trois en emploi
2017 2018
Taux d'activité (15-64 ans) 49,1 50,0
Hommes 58,3 58,9
Femmes 41,3 42,6
Taux d'emploi (15-64 ans) 34,4 32,3
Hommes 42,7 41,3
Femmes 27,4 24,7
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2ᵉ trimestre.

Mouvements sociaux et recul des contrats aidés tirent l’emploi à la baisse

L’emploi diminue de 1 400 personnes entre les 2e trimestres 2017 et 2018. Ce recul fait suite aux mouvements sociaux du début d’année 2018. Ce repli coïncide aussi avec la baisse du nombre de contrats aidés.

En particulier, l’emploi baisse nettement dans les collectivités locales (- 2 000), qui sont les employeurs ayant le plus recours aux contrats aidés. Or ces derniers chutent à Mayotte comme ailleurs en France : - 1 900 entre mi-2017 et mi-2018.

Les nouveaux contrats aidés du secteur non-marchand, appelés « Parcours emploi compétences » (PEC), sont montés en charge au cours de l’année 2018 (400 personnes en bénéficient à la mi-année), mais à un rythme qui ne compense pas la disparition des anciens contrats aidés.

De leur côté, les grèves du début d’année ont impacté les emplois les plus exposés à une diminution de la consommation des ménages : les non-salariés ainsi que les employés à domicile, qui effectuent par exemple du ménage, du jardinage, de la maçonnerie pour un particulier (-2 100 emplois). Cette baisse accompagne celle des créations d’entreprises sur l’ensemble de l’année 2018 (- 18 %).

En revanche, l’emploi salarié résiste dans les entreprises (+ 800 emplois nets en un an) et continue de progresser dans la fonction publique d’État et hospitalière (+ 1 700, figure 4).

Figure 4Baisse de l’emploi dans la fonction publique territoriale et parmi les emplois les plus fragiles du secteur privéÉvolution de l’emploi et part des femmes selon l’employeur en 2018

Baisse de l’emploi dans la fonction publique territoriale et parmi les emplois les plus fragiles du secteur privé - Lecture : L’emploi dans les entreprises augmente de 6 %. La part des femmes y est inférieure à la moyenne (31%).
Évolution de l’emploi 2017/2018 Part de femmes en 2018 Effectifs en 2018
Fonction Publique d’État et Hôpitaux 17 45 15000
Entreprises 6 31 13600
Fonction Publique Territoriale -23 51 6800
Non salariés et employés à domicile -19 42 11900
  • Note : La surface des ronds est proportionnelle aux effectifs concernés.
  • Lecture : L’emploi dans les entreprises augmente de 6 %. La part des femmes y est inférieure à la moyenne (31%).
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2e trimestre.

Figure 4Baisse de l’emploi dans la fonction publique territoriale et parmi les emplois les plus fragiles du secteur privéÉvolution de l’emploi et part des femmes selon l’employeur en 2018

  • Note : La surface des ronds est proportionnelle aux effectifs concernés.
  • Lecture : L’emploi dans les entreprises augmente de 6 %. La part des femmes y est inférieure à la moyenne (31%).
  • Champ : personnes de 15 ans ou plus.
  • Source : Insee, enquêtes Emploi Mayotte, situation 2 e trimestre.

Une population en âge de travailler toujours plus nombreuse

En parallèle, la population en âge de travailler continue d’augmenter (+ 4 500 personnes entre 2017 et 2018). Ces nouveaux venus se portent majoritairement sur le marché du travail. La population active, c’est-à-dire en emploi ou au chômage, augmente donc de 3 600 personnes. Par conséquent, le taux d’activité de la population en âge de travailler progresse de 1 point (50 %).

La dégradation du marché du travail touche d’abord les femmes et les natifs de l’étranger

Au 2e trimestre 2018, 3 400 femmes de plus sont au chômage qu’un an plus tôt. Leur taux de chômage augmente de 8 points en un an, pour atteindre 42 % contre 29 % pour les hommes. Cette forte hausse du chômage féminin concerne toutes les tranches d’âge.

Tout d’abord, les femmes sont plus touchées par le recul de l’emploi que les hommes. Elles sont 1 400 de moins en emploi en 2018. Sur 100 femmes âgées de 15 à 64 ans, 25 occupent un emploi, soit 3 points de moins qu’un an auparavant. En 2017, elles avaient été les principales bénéficiaires des créations d’emploi, notamment davantage des contrats aidés. De fait, la réduction du nombre de ce type de contrats en 2018 les concerne plus fortement.

De surcroît, sur la même période, la population féminine en âge de travailler augmente sensiblement : + 2 400 femmes entre 2017 et 2018. Il s’agit pour la plupart de femmes nées aux Comores.

Les natifs de l’étranger, pour la plupart des Comores, sont eux aussi particulièrement concernés par la dégradation du marché du travail. En effet, ils sont davantage non salariés ou employés à domicile, secteurs les plus impactés par les grèves du début d’année. Déjà élevé en 2017, leur taux de chômage passe de 42 % à 51 % en un an.

Pour comprendre

Méthodes

La collecte de l’enquête Emploi à Mayotte a lieu chaque année au 2ᵉ trimestre, auprès d’environ 3 000 ménages. Le taux de chômage de Mayotte est mesuré avec un intervalle de confiance de +/- 2 points.

La structure sociodémographique des répondants est calée sur la structure de la population mahoraise mesurée par le recensement de la population. La structure sociodémographique a été actualisée avec les derniers résultats du recensement de 2017. Le taux de chômage du 2ᵉ trimestre 2017 publié en février 2018 adonc été révisé : + 4 points (de 26 % à 30 % ).

Des mouvements sociaux ont fortement perturbé le début de la collecte et ont pu affecter les comportements d’activité des Mahorais. Les personnes interrogées au titre des trois premières semaines de l’enquête n’ont donc pas été retenues pour publier les résultats 2018. Leur suppression affecte cependant peu ces résultats.

Définitions

Personne en emploi au sens du BIT : personne ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence, ou absente de son emploi sous certaines conditions de motif (congés annuels, maladie, maternité…) et de durée.

Chômeur au sens du BIT : personne âgée de 15 ans ou plus qui :

- est sans emploi la semaine de référence ;

- est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir ;

- a effectué, au cours des quatre dernières semaines, une démarche active de recherche d’emploi ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Personne active au sens du BIT : personne en emploi ou au chômage.

Taux de chômage : rapport entre le nombre de chômeurs et le nombre d’actifs.

Taux d’emploi : rapport entre le nombre de personnes en emploi et la population en âge de travailler (15-64 ans).

Taux d’activité : rapport entre le nombre de personnes actives et la population en âge de travailler (15-64 ans).

Halo autour du chômage : personnes sans emploi qui :

- ont effectué une démarche active de recherche d’emploi mais ne sont pas disponibles pour travailler dans les deux semaines à venir ;

- n’ont pas effectué de démarche active de recherche, mais souhaitent un emploi et sont disponibles pour travailler ;

- souhaitent un emploi, mais n’ont pas effectué de démarche active de recherche et ne sont pas disponibles pour travailler.

Pour en savoir plus

Seguin S., « Créations d’entreprises : Les créations en forte baisse en 2018 » Insee Flash Mayotte n° 81, janvier 2019

Paillole P., « Une hausse de l’emploi qui profite aux femmes », Insee Flash Mayotte n° 63, février 2018 ;

Fabre É., Touzet C., « Le département a un taux de chômage le plus élevé », Insee Flash Mayotte n° 41, décembre 2016 ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI