Forte croissance des créations d'entreprise en 2018 en Normandie

Khalid Jerrari (Insee)

En 2018, 22 350 entreprises ont été créées en Normandie, soit 19,0 % de plus qu'en 2017. Les créations de micro-entreprise, dont la tendance était à la baisse au cours des dernières années, marquent un net regain en 2018. Celui-ci explique, pour une large part, la dynamique de créations observée. Une entreprise sur cinq s'est créée dans le secteur du commerce en 2018. C'est le plus gros secteur contributeur devant celui de la "construction" et "hébergement et restauration". Le taux de création, tous secteurs confondus, est de 13,1 % en Normandie contre 13,7 % en province. Dans la région, seul le taux de création du secteur de l'industrie se situe au-dessus du niveau national.

Insee Flash Normandie
No 87
Paru le : Paru le 09/10/2019
Khalid Jerrari (Insee)
Insee Flash Normandie  No 87 - octobre 2019

Cette étude fait partie d'une série de publications sur la création d'entreprise en Normandie.

En 2018, dans l'ensemble des secteurs marchands non agricoles en Normandie, 22 350 entreprises ont été créées, soit 3 550 de plus qu'en 2017. Le nombre de créations d'entreprise augmente ainsi de 19 % et atteint un nouveau record depuis 2009. Cette hausse est principalement due à l'essor des immatriculations des micro-entrepreneurs. Plutôt orientées à la baisse depuis 2010, celles-ci s'accroissent de nouveau en 2018, avec 2 100 créations supplémentaires (+ 32 %). Les créations d’entreprise classique, moins dynamiques que celles des micro-entreprises, restent cependant nettement orientées à la hausse (+ 1 400, soit + 12 %).

Vif regain des créations de micro-entreprise en 2018

La création des micro-entreprises a chuté au cours de la période récente, passant de 12 550 immatriculations en 2009 à 6 550 en 2017. À l'inverse, celle des entreprises classiques a bondi de 8 650 à 12 250 durant cette même période (figure 1). Ainsi, en 2015, les créations d'entreprise classique ont dépassé, pour la première fois depuis plusieurs années, celles des micro-entreprises. Comme au niveau national, la nouveauté de ce statut avait séduit de nombreux Normands lors de sa création, mais cet engouement s'est estompé jusqu'en 2017 en faveur des entreprises individuelles. 2018 marque un regain d'intérêt qui s'explique par les évolutions législatives entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2018, notamment le doublement des seuils de chiffre d'affaires. Les principaux secteurs d'activité dans lesquels se concentrent les créations de micro-entreprise sont le "commerce / réparation d'automobiles et de motocycles", le "transport / entreposage" et les "activités juridiques, comptables, de gestion, d'architecture, d'ingénierie, de contrôle et d'analyse technique". À eux trois, ils représentent près de 40 % des nouveaux micro-entrepreneurs de 2018.

Figure 1Six ans de hausse consécutive des créations d'entreprise classiqueÉvolution du nombre de créations d'entreprise en Normandie

Nombre d'entreprises créées
Six ans de hausse consécutive des créations d'entreprise classique (Nombre d'entreprises créées)
Année Micro-entreprises Entreprises classiques Ensemble
2009 12 553 8 655 21 208
2010 13 730 8 443 22 173
2011 10 857 8 560 19 417
2012 11 428 7 762 19 190
2013 9 405 8 973 18 378
2014 9 867 9 330 19 197
2015 6 784 10 515 17 299
2016 6 538 11 574 18 112
2017 6 553 12 234 18 787
2018 8 674 13 659 22 333
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Figure 1Six ans de hausse consécutive des créations d'entreprise classiqueÉvolution du nombre de créations d'entreprise en Normandie

  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Création d'une entreprise classique sur cinq dans le secteur du commerce

En 2018, le secteur du commerce (incluant la réparation d'automobiles et de motocycles) est celui qui concentre le plus grand nombre de créations d'entreprise classique en Normandie. Comme en province, il recouvre à lui seul plus d'une entreprise sur cinq nouvellement immatriculées (figure 2). Ce secteur a enregistré 11 % de créations supplémentaires en Normandie par rapport à l'année précédente, soit deux fois plus qu'au niveau national. Avec près de 15 % d'immatriculations, la "construction" est le deuxième secteur d'activité le plus créateur en Normandie. Celui-ci a augmenté de 6 % par rapport à 2017, soit deux fois moins qu'en province. En troisième position, le secteur "hébergement et restauration" représente 8 % des entreprises créées en Normandie. Ce dernier a connu une hausse de 9 %, soit deux fois plus qu'au niveau national.

Figure 2Des créations d'entreprise classique dans le secteur du "commerce" en 2018 plus fréquentes en Normandie Les 5 secteurs d'activité ayant enregistré le plus de créations d'entreprise en 2018 (en %)

en %
Des créations d'entreprise classique dans le secteur du "commerce" en 2018 plus fréquentes en Normandie (en %)
Secteurs province Normandie
Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles 20,92 22,02
Construction 15,2 14,56
Hébergement et restauration 7,32 7,78
Activités pour la santé humaine 7,85 7,62
Activités de services administratifs et de soutien 7,38 6,46
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Figure 2Des créations d'entreprise classique dans le secteur du "commerce" en 2018 plus fréquentes en Normandie Les 5 secteurs d'activité ayant enregistré le plus de créations d'entreprise en 2018 (en %)

  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Dynamique de création un peu plus forte dans l'industrie en Normandie

Rapportées au stock de fin 2017, 13,1 % d'entreprises supplémentaires (entreprises classiques + micro-entreprises) ont été créées en 2018. Du fait de la reprise sensible enregistrée pour les micro-entreprises, ce taux de création est en hausse par rapport à l'année précédente, où il n'atteignait que 11,5 % (figure 3). La même tendance s'observe également en province, le taux de création y passant de 12,4 % à 13,7 %.

Les taux de création d'entreprise sont un peu moins élevés en Normandie qu'en province pour tous les secteurs, excepté celui de l'industrie. Dans celui-ci, le taux est de 9,9 % dans la région alors qu'il est de 9,7 % en province. Avec un taux de création de 20,0 % en Normandie (20,7 % en province), le secteur de l'"information et communication" est le plus dynamique mais il contribue faiblement au nombre d'immatriculations tous secteurs confondus. Arrive ensuite le secteur des "activités spécialisées, scientifiques et de services administratifs" dont le taux de création s'élève à 16,6 % (18,2 % en province). Ce secteur contribue fortement à la dynamique aussi bien au niveau régional que national. Le secteur du "commerce de gros et de détail, transports, hébergement et restauration", qui est le plus important créateur d'entreprises en volume, affiche un taux de création assez élevé, identique aux niveaux régional et national (14,3 %).

Figure 3Une dynamique de création en 2018 un peu plus forte dans l'industrie en Normandie Taux de création annuelle d'entreprise (entreprises classiques + micro-entreprises) en 2018

en %
Une dynamique de création en 2018 un peu plus forte dans l'industrie en Normandie (en %)
Secteurs province Normandie
Ensemble 13,7% 13,1%
Information et communication 20,7% 20,0%
Activités spécialisées, scientifiques et de services administratifs 18,2% 16,6%
Autres activités de services 16,0% 14,4%
Commerce de gros et de détail, transports, hébergement et restauration 14,3% 14,3%
Activités immobilières 12,7% 12,4%
Administration publique, enseignement, santé et sociale 11,1% 10,9%
Industrie manufacturière, industries extractives et autres 9,7% 9,9%
Construction 10,9% 9,8%
Activités financières et d'assurance 9,1% 9,0%
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Figure 3Une dynamique de création en 2018 un peu plus forte dans l'industrie en Normandie Taux de création annuelle d'entreprise (entreprises classiques + micro-entreprises) en 2018

  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Sources

Les statistiques sur les créations d’entreprise proviennent du répertoire des entreprises et des établissements (issu de Sirene) géré par l’Insee. L’étude porte sur les créations d’entreprise de l’ensemble des activités marchandes non agricoles (ou champ de l’industrie, du commerce et de l’ensemble des services). Ce champ inclut les activités financières. La décomposition en secteurs d’activité s’appuie, pour l’essentiel, sur les niveaux d’agrégation A10 ou A38 de la nomenclature d’activités française révision 2 (NAF rév. 2, 2008).

Définitions

Le régime du micro-entrepreneur, appelé "de l’auto-entrepreneur" avant le 19 décembre 2014, est entré en vigueur au 1er janvier 2009. Depuis le 1er janvier 2018, les seuils de chiffre d’affaires permettant d’accéder au régime fiscal de la micro-entreprise et du régime micro-social ont été doublés.

Les entreprises classiques désignent les entreprises hors micro-entrepreneurs.

Le taux de création d'entreprise est le rapport du nombre des créations d'entreprise d'une année n au stock d'entreprises au 31 décembre de l'année n-1.

Pour en savoir plus

« Les entreprises en France », Insee Références, édition 2018, novembre 2018.

« Les entreprises en France », Insee Références, édition 2017, novembre 2017.

Gourdon H.,« Les créations d'entreprises en 2018 - En forte hausse, portées par les immatriculations de micro-entrepreneurs », Insee Première n°1734, janvier 2019.

Horvais A-S., Mura B., Roger P., « Moins de micro-entreprises et davantage de grandes entreprises en Normandie », Insee Analyses Normandie n°59, avril 2019.