Index divers de la construction (base 2010)

Sources
Paru le : Paru le 08/02/2023
Consulter

Documentation sur la méthodologie

Les index divers de la construction sont des indices de coûts des différentes activités du secteur de la construction, appréhendés à partir de 7 postes dans une démarche de comptabilité analytique : "coût du travail" jadis appelé "salaires et charges", "matériaux", "matériel", "énergie", "transport", "frais divers", analogue à l'approche "KLEMS" des économistes de la productivité (K = capital pour "matériel", L = labour pour "travail ", E = energy pour "énergie", M = materials pour "matériaux", S = services pour "frais divers") et à laquelle sont ajoutés les postes T (= transport) pour "transport" et D (=déchets) pour "déchets". Chaque poste est lui-même appréhendé à partir d'indices élémentaires, pondérés.

La structure et les pondérations des index divers de la construction ont été revues, à l'occasion de la base et référence 2010.

Les pondérations sont construites notamment à partir des sources structurelles Insee et des travaux menés avec les fédérations professionnelles qui s'appuient sur des remontées de chantier.

Les index divers de la construction sont des indices de Laspeyres chaînés d'indices élémentaires issus de la statistique publique, notamment les indices du coût horaire du travail (ICHTrev-TS), les indices de prix de production et d'importation dans l'industrie (IPPI) et les indices de prix à la consommation (IPC).

Seuls quelques index relatifs à l'aménagement paysager font intervenir, en complément des statistiques publiques, des statistiques fournies par le SEMAE, l'interprofession des semences et plants.