Enquête annuelle de production 2022 

EAP 2022

Sources
Paru le :Paru le24/04/2024
Consulter

Traitement statistique

Données sources

La population cible de l'enquête est constituée de toutes les unités légales concourant à la production industrielle française. La base de sondage est alors issue du répertoire statistique des entreprises (SIRUS) qui détermine le champ de la statistique d'entreprise en se basant notamment sur les informations disponibles dans le répertoire national des unités légales et établissements (SIRENE). La base de sondage ainsi composée des unités légales industrielles, ou non industrielles mais avec une branche industrielle importante, comporte environ 150 000 unités légales. Parmi celles-ci, environ 35 000 sont interrogées, couvrant 90 % de la production française pour chaque secteur de l'industrie.

Fréquence de collecte des données

Annuelle

Collecte des données

Les unités interrogées peuvent répondre par internet ou par papier. Chaque unitée interrogée reçoit un courrier avec ses paramètres de connexion au site de collecte de l'INSEE. Des questionnaires papier sont envoyés uniquement aux entreprises qui en font la demande.

Que ce soit sur internet ou papier, le questionnaire est personnalisé pour chaque unité, en se basant sur les produits fabriqués les années passées, ou sur ceux fabriqués pour les unités du même secteur d'activité, pour lesunités n'ayant jamais répondu à l'EAP. Les unités peuvent toutefois ajouter des produits ne figurant pas sur leur questionnaire en accédant à la liste exhaustive des produits, disponible sur le site de collecte.

Une grande majorité des répondants (97%) utilise le questionnaire en ligne.

Période de collecte

La collecte est annuelle et se déroule de janvier N+1 à septembre N+1 avec toutefois une concentration sur le 1er semestre pour fournir une réponse à PRODCOM au 30 juin N+1.

Mode de collecte

Par Internet

Unité(s) enquêtée(s)

Unité légale

Plan de sondage

Les unités légales de plus de 20 salariés ou de plus de 5 millions de chiffre d'affaires sont interrogées de manière exhaustive. Pour les plus petites unités, un tirage aléatoire par strate (sous-classe NAF * tranche d'effectifs) est réalisé.

Taille de l'échantillon

35 000 unités légales sont interrogées

Documents de collecte

Validation des données

La validation des données passe par deux étapes :

  • validation des données individuelles : chaque questionnaire est vérifié par une chaîne de contrôles automatique, qui procède également au redressement de la non-réponse partielle. Il y a des contrôles de cohérence avec d'autres sources (comparaison du chiffre d'affaires avec les données TVA par exemple), ainsi que des contrôles temporels et des contrôles de cohérence interne. Certains contrôles sont bloquants et d'autres seulement des avertissements. Les questionnaires jugés de mauvaise qualité en sortie des contrôles, ou contenant des erreurs bloquantes, sont traités manuellement ;

  • validation des agrégats : les agrégats font l'objet d'un calcul de score prenant en compte l'évolution N/N-1 de l'agrégat, la plus forte contribution à l'évolution de l'agrégat et l'étendue des contributions des entreprises à l'évolution de l'agrégat. Si ce score dépasse un certain seuil, l'agrégat est jugé suspect et est analysé manuellement.

Élaboration des données

Les résultats diffusés sont obtenus par somme de la production des toutes les unités légales du champ de l'enquête. Aucune pondération n'est donc utilisée mais les imputations des non enquêtées et des non répondantes.

Chaque couple unité/produit est alors estimé dès le début de la campagne (redressement de la non-réponse totale). Ces estimations sont remplacées par les réponses des répondantes, au fur et à mesure de la validation des questionnaires réceptionnés.

Pour les estimations totales (non-réponse totale), la valeur de la production vendue est estimée à partir de la valeur de l'année précédente, multipliée par l'évolution du chiffre d'affaires de l'unité, provenant de la source de TVA, si on dispose de cette information, sinon du taux d'évolution du secteur de l'unité, toujours issu de TVA. La même méthodologie est appliquée à la quantité vendue et à la quantité totale. L'hypothèse est alors faite que la structure par produit reste inchangée. Si l'unité n'a jamais répondu auparavant, aucune estimation n'est réalisée.

Pour les unités répondantes, les questionnaires peuvent faire l'objet de redressement de non-réponse partielle :

  • ventilation des facturations par modèle économique : soit on utilise les données n-1 si elles existent, soit on affecte 100% des facturations à un modèle en particulier, selon le type de produit ;

  • quantité vendue : soit on applique le prix unitaire N-1 s'il est calculable, soit on applique un prix unitaire médian aux facturations ;

  • quantité totale : soit on cale sur la quantité vendue si elle existe, soit on utilise la quantité totale N-1, à laquelle on applique l'évolution des facturations si elle est calculable. Le redressement ne se fait qu'à condition que la quantité vendue et la quantité totale soient exprimées dans la même unité.

Ajustement

Aucun ajustement particulier n'est réalisé

Correction des variations saisonnières

Sans objet