Enquête innovation

CIS

Sources
Paru le : Paru le 28/11/2021

Les objectifs historiques de l'enquête Capacité à innover et stratégie (CIS) sont  de mesurer le poids économique de l'innovation en France, en fournissant des informations quantitatives sur :
- la fréquence de l'innovation par nature (en nombre d'entreprises, par secteur, par tranche d'effectifs);
- le montant des dépenses d'innovation (Recherche et développement- R&D, acquisition de matériel ou de connaissances);
- le chiffre d'affaires résultant de l'innovation.
Elle éclaire également des aspects spécifiques du processus d'innovation, commes les activités d'innovation menées, l'existence de coopérations (public, privé...) ou la provenance des financements pour innover.
À partir de l'enquête CIS de 2018, ces objectifs historiques sont élargis aux entreprises non-innovantes. Les stratégies d'entreprises et le recours à la co-création (développement d'un produit avec la participation active des utilisateurs) viennent également étendre ces objectifs.
Par ailleurs, les concepts d'innovation sont modifiés puisque l'innovation est dorénavant analysée selon les innovations de produits et les innovations de procédés (y compris innovation d'organisation et de marketing).
Menée dans l'ensemble des pays européens et prenant appui sur les définitions harmonisées au niveau international, cette enquête autorise des comparaisons entre les différents pays de l'UE28 ainsi que la Suisse, la Norvège, l'Islande et la Serbie. Elle permet une analyse économique de l'innovation et de mieux orienter la politique de l'innovation, tant en France qu'en Europe.

La première édition de l'enquête a été menée en 1993 et s'intéressait uniquement aux innovations de produits ou de procédés sur le champ des entreprises industrielles. Elle a été réalisée jusqu'en 2005 tous les 4 ans (en 1997, 2001 et 2005) puis tous les 2 ans (en 2007, 2009, 2011 et 2013).
Le champ de l'enquête, initialement limité aux unités de 10 salariés ou plus de l'industrie, a été étendu en 2001 aux entreprises du commerce et des services.
Dès 2005, l'enquête a été élargie aux notions d'innovation d'organisation et de marketing. À partir de 2009, des modules additionnels  apparaissent, variant d'une édition à l'autre  et portant sur:
-  les bénéfices environnementaux pour les enquêtes CIS de 2008, 2014 et 2020;
-  les compétences et la créativité pour CIS de 2010;
-  les marchés publics et stratégies des entreprises pour atteindre leurs objectifs pour CIS de 2012;
-  les innovations de logistique pour CIS de 2016.
Le champ sectoriel de l'enquête a été réduit en 2011 puis en 2013 pour se limiter au seul champ sectoriel obligatoire du règlement européen (sections B-E, G46, H,J,K et M71-M73 de la Nace rév.2) : cela a permis de répondre positivement à des extensions de champ dans certaines régions (8 à 10 régions une année donnée) afin de produire des résultats localisés.
Pour les vagues 2014, 2016 et 2018, le champ a été étendu et est resté constant afin de permettre des comparaisons temporelles. Ce champ sera conservé pour CIS 2020.
Afin de diminuer la subjectivité de l'enquête, d'améliorer la mesure de l'innovation, de mieux répondre aux attentes des utilisateurs et de se conformer aux dernières recommandations du Manuel d'Oslo, le questionnaire de l'enquête de 2018 était fortement rénové. Cette refonte portait sur les concepts mêmes d'innovation qui modifiaient le champ couvert par les différentes questions et la structure du questionnaire, la formulation des questions et des réponses proposées. Le questionnaire de CIS 2020 sera similaire à celui de 2018, avec l'ajout d'un module sur les bénéfices environnementaux.
Cependant, deux changements majeurs sont à noter pour CIS 2020 :
- l'unité d'interrogation est l'entreprise (indépendante ou profilée), et non l'unité légale comme pour les vagues précédentes
- certaines questions sont désormais posées seulement aux entreprises de 50 salariés ou plus ne faisant pas partie du secteur de l'hébergement-restauration. Les entreprises du secteur de l'hébergement-restauration et celles de moins de 50 salariés, quel que soit leur secteur d'activité, reçoivent ainsi un questionnaire simplifié.

Documentation par millésimes

Enquête

Direction des statistiques d'entreprises (DSE)

Pluriannuelle

Direction régionale d'Occitanie - siège de Toulouse (DR31-ETB31)