Insee Flash GuyaneUne progression toujours forteGuyane - Emploi salarié au 4ᵉ trimestre 2018

Dominique Trefoloni

Au quatrième trimestre 2018, l'emploi salarié est en hausse en Guyane dans tous les secteurs d'activité, hormis celui de la construction. En 2018, l'emploi salarié augmente ainsi de 4,9 %, plus fortement que l'année précédente.

Dominique Trefoloni
Insee Flash Guyane  No 108 - Avril 2019

L’emploi salarié augmente de 1,7 % au quatrième trimestre 2018, soit 900 emplois de plus que le trimestre précédent. Sur l’année 2018, le nombre d’emplois salariés a augmenté de 4,9 % en Guyane (figure 3), bien plus qu’en 2017 (+ 1,0 %). Avec 54 800 emplois salariés au quatrième trimestre 2018, la Guyane a gagné 2 500 emplois en 2018. Excepté l’agriculture, la hausse sur un an concerne tous les secteurs.

Progression dans le secteur tertiaire

L’emploi industriel est, comme lors du trimestre précédent, en léger repli (– 0,4 %) sur les trois derniers mois de l’année 2018 (figure 1). Sur un an, il est en hausse de 2,8 %.

L’emploi tertiaire non marchand augmente quant à lui de + 1,1 % et poursuit sa progression régulière depuis le début de l’année 2018. Ainsi, 1 000 emplois ont été créés dans ce secteur en un an, soit une progression de + 3,7 %.

Dans le secteur tertiaire marchand hors intérim, la hausse est légère ce trimestre (+ 0,4 %) mais forte sur l’année (+ 4,4 %).

L’emploi dans la construction est en baisse ce trimestre de 2,5 %. Cependant, ce secteur recourt de manière saisonnière à de l’emploi intérimaire, qui, au quatrième trimestre 2018, est en très forte hausse. Le repli des emplois dans la construction est à relativiser car l'emploi augmente de 2,3 % sur un an.

Figure 1Le secteur tertiaire poursuit sa progression en 2018Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

Le secteur tertiaire poursuit sa progression en 2018
Construction Industrie Tertiaire marchand hors intérim Tertiaire non marchand
2010T4 100,0 100,0 100,0 100,0
2011T1 105,0 101,2 100,9 100,9
2011T2 104,3 100,7 98,6 102,0
2011T3 111,2 101,9 102,3 102,8
2011T4 113,0 102,3 101,1 102,6
2012T1 113,0 104,3 102,8 102,6
2012T2 114,1 108,6 104,1 103,6
2012T3 111,8 110,3 102,1 102,4
2012T4 112,1 111,0 102,3 103,0
2013T1 112,4 112,5 103,4 102,7
2013T2 112,5 113,6 104,0 102,7
2013T3 109,0 110,1 104,1 105,0
2013T4 106,7 112,2 105,5 107,1
2014T1 105,5 111,4 105,0 108,8
2014T2 102,6 111,1 107,0 109,0
2014T3 99,3 113,0 108,1 110,1
2014T4 96,4 113,7 108,2 111,0
2015T1 95,6 112,8 108,4 113,7
2015T2 92,0 111,6 107,7 113,4
2015T3 90,8 110,0 108,1 115,0
2015T4 89,2 109,6 108,2 115,1
2016T1 85,7 110,8 107,7 115,4
2016T2 84,6 111,6 107,4 116,1
2016T3 85,9 113,5 106,0 114,6
2016T4 86,4 114,7 106,3 115,6
2017T1 84,9 110,8 102,7 114,3
2017T2 89,9 112,0 104,4 114,8
2017T3 91,6 115,3 103,9 116,3
2017T4 95,3 115,3 105,2 115,9
2018T1 98,2 117,8 107,8 117,5
2018T2 98,6 119,2 108,7 118,5
2018T3 100,0 118,9 109,4 118,9
2018T4 97,6 118,5 109,8 120,2
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 1Le secteur tertiaire poursuit sa progression en 2018Évolution de l'emploi salarié par secteur en Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Très forte croissance de l’emploi intérimaire ce trimestre

L’emploi dans le secteur intérimaire augmente très fortement au quatrième trimestre 2018  (+ 35,2 %) et sur l’année (+ 38,2 % soit 700 emplois supplémentaires) (figure 2).

Après la période de creux, entre fin 2013 et fin 2015, correspondant à la crise du secteur de la construction, l’intérim redémarre parallèlement à la relance de la commande publique. En effet, le nombre d’emplois intérimaires a été multiplié par 2,5 entre fin 2015 et fin 2018, et ce, en dépit des mouvements sociaux de 2017. On compte ainsi 2 400 emplois intérimaires au quatrième trimestre 2018, niveau encore jamais atteint en Guyane. Un intérimaire sur deux travaille dans la construction, un sur trois dans le tertiaire marchand, et un peu moins de un sur cinq dans l’industrie.

La tendance à la hausse observée depuis la fin 2015 en Guyane est présente de façon plus mesurée aux Antilles : il s’établit à respectivement 2 200 et 2 100 emplois intérimaires, alors que la population active est double.

Figure 2Forte reprise de l’emploi intérimaire en GuyaneÉvolution de l’emploi intérimaire aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

Forte reprise de l’emploi intérimaire en Guyane
Guyane Martinique Guadeloupe
2010T4 100,0 100,0 100,0
2011T1 112,1 66,5 70,8
2011T2 107,3 118,3 120,5
2011T3 110,8 64,5 94,6
2011T4 91,8 50,3 104,5
2012T1 84,2 70,9 72,2
2012T2 112,9 89,0 100,0
2012T3 111,9 104,2 100,1
2012T4 119,8 118,9 86,9
2013T1 100,6 114,2 113,4
2013T2 102,5 82,4 100,0
2013T3 105,2 72,9 116,9
2013T4 87,2 66,1 101,4
2014T1 79,9 59,8 105,3
2014T2 77,6 58,9 89,5
2014T3 87,7 121,3 106,2
2014T4 82,0 60,1 106,7
2015T1 87,3 66,3 104,4
2015T2 85,0 83,1 107,5
2015T3 82,5 122,6 111,0
2015T4 96,6 113,8 127,0
2016T1 129,3 129,8 149,8
2016T2 109,7 124,2 133,7
2016T3 140,7 118,4 142,1
2016T4 151,8 129,8 140,3
2017T1 103,8 111,6 136,6
2017T2 137,1 120,7 154,3
2017T3 165,5 117,7 140,7
2017T4 184,6 128,3 182,1
2018T1 186,5 139,7 176,0
2018T2 208,9 145,7 175,0
2018T3 188,7 155,0 197,1
2018T4 255,1 162,0 198,3
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 2Forte reprise de l’emploi intérimaire en GuyaneÉvolution de l’emploi intérimaire aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

En Guyane, 8 000 emplois salariés de plus en huit ans

En Guyane, le nombre d’emplois salariés est en hausse de 17,6 % entre fin 2010 et fin 2018 (figure 4). Cela représente 8 000 emplois salariés de plus en huit ans, avec une nette accélération depuis mi 2017. Sur cette même période, seul le secteur de la construction perd des emplois (– 2,4 %), avec une crise importante entre 2013 et 2016, liée à une diminution de la commande publique. La reprise du secteur amorcée depuis mi 2017 se traduit davantage par une augmentation des emplois intérimaires que par une hausse des emplois durables. L’emploi dans les secteurs de l’industrie, du tertiaire non marchand et du tertiaire marchand hors intérim progressent fortement avec respectivement des hausses de 18,5 %, 20,2 % et 9,8 %. Cette hausse de l’emploi salarié total en Guyane est portée par l’accroissement de la population active entre 2010 et 2018, avec 16 300 actifs de plus, soit une progression de 23 % en huit ans.

Figure 3L’emploi salarié progresse en Guyane au quatrième trimestre 2018Emploi salarié aux Antilles-Guyane par secteur au 31 décembre 2018 : effectifs, évolutions trimestrielles et annuelles (en %)

L’emploi salarié progresse en Guyane au quatrième trimestre 2018
Guyane Martinique Guadeloupe
Effectif Évolution (en %) Effectif Évolution (en %) Effectif Évolution (en %)
T4 2018 trimestrielle annuelle T4 2018 trimestrielle annuelle T4 2018 trimestrielle annuelle
Agriculture 300 0,9 -1,4 4 300 2,3 3,1 1 600 -2,2 8,9
Industrie 4 400 -0,4 2,8 8 500 1,0 2,7 9 500 2,2 6,2
Construction 3 100 -2,5 2,3 6 000 0,2 1,8 5 400 -0,6 8,0
Tertiaire non marchand 28 100 1,1 3,7 49 200 1,1 -0,5 53 000 0,0 0,6
Tertiaire marchand 18 900 3,8 7,7 56 300 1,2 2,7 50 600 0,4 2,2
dont commerce 4 900 0,0 3,5 14 200 0,4 0,5 15 000 -0,1 1,9
dont intérim 2 400 35,2 38,2 2 100 4,5 26,2 2 200 0,6 8,8
Ensemble 54 800 1,7 4,9 124 300 1,2 1,4 120 100 0,3 2,1
  • Note : données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources : Insee, estimations d'emploi ; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

En Guadeloupe, l’emploi salarié est en légère hausse au quatrième trimestre 2018 (+ 0,3 %), et poursuit sa progression sur un an (+ 2,1 %). Avec 2 600 emplois supplémentaires en 2018, l’effectif salarié s’établit à 120 100 en fin d’année. Depuis fin 2017, le nombre d’emplois salariés a retrouvé son niveau du dernier trimestre 2010 et continue de progresser (figure 4). Entre 2010 et 2018, le recul de l’emploi dans le tertiaire marchand hors intérim (– 2,1 %) et la construction (– 15,9 %) a été compensé par les créations nettes d’emplois dans le tertiaire non marchand de + 4,2 % et l’industrie de + 13,5 %.

En Martinique, l’emploi salarié repart à la hausse au quatrième trimestre 2018 (+ 1,2 %) et progresse ainsi sur un an de + 1,4 % avec 124 300 emplois. Le nombre d’emplois salariés est, quant à lui, toujours inférieur à son niveau du dernier trimestre 2010 (figure 4). Cependant, depuis cinq ans, il progresse régulièrement alors même que sa population active continue de diminuer : 8 000 actifs de moins depuis 2014, soit une baisse de – 10 %. Seul le secteur du tertiaire marchand hors intérim a gagné des emplois depuis le dernier trimestre 2010 (+ 3,3 %). L’emploi salarié dans le secteur du tertiaire non marchand a baissé de 4,9 %, celui de l’industrie de 4,6 % et celui de la construction de 10,1 %, malgré un rebond depuis un an et demi.

Figure 4L’emploi salarié ne cesse de progresser en Guyane depuis deux ansÉvolution de l’emploi salarié aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

L’emploi salarié ne cesse de progresser en Guyane depuis deux ans
Guyane Martinique Guadeloupe
2010T4 100,0 100,0 100,0
2011T1 101,5 99,2 99,7
2011T2 101,0 99,5 100,1
2011T3 103,1 99,1 101,0
2011T4 102,5 97,9 99,8
2012T1 103,1 96,7 99,2
2012T2 104,8 97,0 100,1
2012T3 103,5 96,9 99,2
2012T4 104,1 96,9 99,1
2013T1 104,1 96,8 99,7
2013T2 104,4 95,8 99,7
2013T3 105,2 94,7 98,2
2013T4 106,3 95,0 98,2
2014T1 106,8 95,2 98,3
2014T2 107,2 95,0 97,7
2014T3 108,4 96,0 97,3
2014T4 108,6 95,4 97,8
2015T1 110,0 95,3 97,3
2015T2 109,1 95,8 97,4
2015T3 109,9 96,0 98,3
2015T4 110,1 96,7 98,7
2016T1 110,6 96,8 99,1
2016T2 110,4 96,9 99,0
2016T3 110,0 96,8 99,1
2016T4 111,0 97,2 99,1
2017T1 107,7 96,5 98,9
2017T2 109,7 97,3 99,9
2017T3 111,2 97,1 99,2
2017T4 112,1 97,5 99,7
2018T1 114,2 98,1 100,8
2018T2 115,6 97,9 101,0
2018T3 115,7 97,7 101,5
2018T4 117,6 98,8 101,8
  • Note: données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources: Insee, estimations d'emploi; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.

Figure 4L’emploi salarié ne cesse de progresser en Guyane depuis deux ansÉvolution de l’emploi salarié aux Antilles-Guyane (en indice base 100 au 4ᵉ trimestre 2010)

  • Note: données CVS, en fin de trimestre. Les données du dernier trimestre affiché sont provisoires.
  • Sources: Insee, estimations d'emploi; estimations trimestrielles Acoss-Urssaf, Dares, Insee.
Avertissement

En 2017, les Estimations Trimestrielles d’Emploi publiées au niveau localisé (région et département) portaient seulement sur les salariés du secteur marchand ─ hors agriculture et activité des particuliers employeurs ─ en France métropolitaine. À partir de juin 2018, le champ des estimations d’emplois localisées est étendu aux départements d’outre-mer (hors Mayotte) et à l’ensemble de l’emploi salarié : fonction publique, agriculture, particuliers employeurs et intérimaires.

L’introduction de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) en remplacement du Bordereau Récapitulatif de Cotisations peut entraîner des révisions accrues sur les données, en particulier durant la phase de montée en charge de la DSN.

Pour comprendre

Les emplois intérimaires sont comptabilisés du point de vue de l’établissement de travail temporaire dont dépend le salarié, et non du point de vue de l’établissement utilisateur. Par conséquent, l’intérim est comptabilisé dans le secteur tertiaire marchand, quel que soit le secteur d’activité de l’établissement utilisateur.

Suite à la prise en compte du niveau d’emploi annuel de 2017, le nombre d’emplois salariés a été révisé. Ces corrections impactent tous les trimestres depuis 2016. Par rapport à l’estimation parue en janvier 2019, le niveau d’emploi salarié au troisième trimestre 2018 est augmenté de 100 en Guyane, de 500 en Martinique et de 800 en Guadeloupe.

Pour en savoir plus

Emploi salarié au troisième trimestre 2018 « Stabilité après cinq trimestres de hausse », Insee Flash Guyane n°102, janvier 2019.

Tableau de bord Conjoncture : Guyane.

Tableau de bord Conjoncture : Guadeloupe.

Tableau de bord Conjoncture : Martinique.

DARES - l'emploi interimaire