Les services marchands en 2019 et début 2020Rapport sur les comptes

Virginie Andrieux, Julia Caillon, Bruno Hadot, Sylvain Heck, Aline Nay et Philippe Varrambier

Documents de travail
No E2020/02
Paru le : Paru le 10/07/2020
Virginie Andrieux, Julia Caillon, Bruno Hadot, Sylvain Heck, Aline Nay et Philippe Varrambier
Documents de travail  No E2020/02 - Juillet 2020

Les ventes de services marchands plongent en 2020 après avoir ralenti en 2019

En 2020, l’activité diminue drastiquement : les services au ménages, à l’exception de la location de logement, sont fortement affectés par les fermetures des établissements accueillant du public à partir de mi-mars. L’activité dans l’hébergement-restauration chute lourdement. La situation des services aux entreprises est contrastée : la publicité, l’intérim, les activités administratives, la sécurité sont en difficulté alors que le conseil et les services informatiques et d’information résistent bien.

En 2019, les ventes des entreprises en services marchands décélèrent après une année 2018 exceptionnelle. Leur croissance en moyenne annuelle reste néanmoins solide (+ 4,2 % en volume après + 4,7 %). Cette vigueur s’explique surtout par le dynamisme des services informatiques, de la restauration, de l’ingénierie, du conseil et celui des activités immobilières des entreprises.