Insee Flash Pays de la LoireL’emploi salarié progresse dans les Pays de la Loire, porté par la zone d’emploi de Nantes

Isabelle Delhomme, Jonathan Kurzmann (Insee)

Entre 1998 et 2017, dans les Pays de la Loire, l’emploi salarié progresse en moyenne de 1,1 % par an, soit davantage qu’en France. Cette augmentation dans la région est portée pour moitié par la zone d’emploi de Nantes. À l’inverse, le nombre d’emplois progresse plus lentement voire diminue dans la Sarthe et en Mayenne. Depuis 1998, les secteurs du tertiaire et de la construction génèrent de l’emploi salarié alors que l’industrie et l’agriculture en perdent. Le nombre d’emplois augmente nettement à la fin des années 1990 puis plus faiblement dans les années 2000, du fait d’un ralentissement de la croissance. La crise de 2008 a, certes, eu un impact fort sur l’emploi, mais le nombre de salariés repart fortement à la hausse depuis 2015.

Insee Flash Pays de la Loire
No 105
Paru le : Paru le 23/12/2020
Isabelle Delhomme, Jonathan Kurzmann (Insee)
Insee Flash Pays de la Loire  No 105 - Décembre 2020

L’emploi salarié augmente plus fortement qu’en France

En 2017, les établissements ligériens emploient 1 429 000 salariés, soit 5,7 % de l’emploi salarié français. Le nombre d’emplois augmente de 1,1 % en moyenne chaque année, davantage qu’en France (+ 0,7 %). En 2017, la région emploie 261 000 salariés de plus qu’en 1998. Cette hausse est portée essentiellement par la zone d’emploi de Nantes avec 125 000 emplois supplémentaires par rapport à 1998 (+ 1,8 % par an) (figure 1). Ainsi, en 2017, la zone d’emploi de Nantes fournit 30,0 % de l’emploi salarié régional. Les zones d’emploi de La Roche-sur-Yon, Les Sables-d’Olonne, Les Herbiers-Montaigu, Pornic et Saint-Nazaire sont également dynamiques. À l’inverse, l’emploi salarié augmente plus faiblement en Mayenne et dans la Sarthe. Les zones d’emploi d’Alençon, La Flèche et Mayenne sont les seules de la région où l’emploi baisse sur les 20 dernières années.

Figure 1L’emploi augmente fortement en Loire-Atlantique et en VendéeÉvolution de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 (en %) et effectifs en 2017 par zone d’emploi dans les Pays de la Loire

L’emploi augmente fortement en Loire-Atlantique et en Vendée
Code Libellé Effectifs 2017 Evolution moyenne annuelle entre 1998 et 2017 (en %)
0051 Alençon 41 474 -0,30
0062 Redon 24 503 0,36
5201 Ancenis 37 879 0,93
5202 Angers 157 181 0,78
5203 Challans 44 141 1,53
5204 Château-Gontier 14 151 0,49
5205 Châteaubriant 16 689 0,96
5206 Cholet 75 550 0,65
5207 Fontenay-le-Comte 33 108 0,80
5208 La Ferté-Bernard 22 719 0,42
5209 La Flèche 16 110 -0,12
5210 La Roche-sur-Yon 74 050 1,55
5211 Laval 67 442 0,57
5212 Le Mans 140 134 0,22
5213 Les Herbiers-Montaigu 63 398 1,32
5214 Les Sables-d'Olonne 23 891 1,69
5215 Mayenne 26 178 -0,09
5216 Nantes 429 418 1,83
5217 Pornic 18 965 1,20
5218 Sablé-sur-Sarthe 21 667 0,52
5219 Saint-Nazaire 87 555 1,20
5220 Saumur 30 303 0,37
5221 Segré-en-Anjou Bleu 16 129 0,78
  • Source : Insee, Estimations d’emplois localisées (Estel).

Figure 1L’emploi augmente fortement en Loire-Atlantique et en VendéeÉvolution de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 (en %) et effectifs en 2017 par zone d’emploi dans les Pays de la Loire

  • Source : Insee, Estimations d’emplois localisées (Estel).

Une forte progression de l’emploi dans le tertiaire marchand et la construction

Entre 1998 et 2017, l’emploi ligérien augmente fortement dans le secteur tertiaire marchand (+ 2,0 % par an, contre + 1,3 % en France) (figure 2). Après la Corse et les DOM, les Pays de la Loire sont la région française avec la plus forte hausse dans ce secteur. L’emploi salarié croît également, sur cette période, dans le secteur de la construction (+ 1,2 % en moyenne annuelle, contre + 0,7 % en France). Même si l’augmentation est inférieure à celle de la région, l’emploi progresse dans le secteur tertiaire non marchand (+ 0,9 % par an, contre + 0,7 % au niveau national).

Au contraire, entre 1998 et 2017, l’emploi baisse dans l’industrie (– 0,5 % par an en moyenne). Néanmoins, cette diminution est nettement moins forte qu’en France (– 1,3 % par an). Sur cette période, les secteurs de la fabrication de denrées alimentaires et de la cokéfaction et du raffinage se maintiennent. Le secteur de l’agriculture perd en moyenne 1,1 % de son emploi chaque année, davantage qu’au niveau national (– 0,7 %).

Figure 2Le tertiaire marchand et la construction très dynamique dans la région Évolution annuelle moyenne de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 selon le secteur d’activité (en %)

Le tertiaire marchand et la construction très dynamique dans la région
Pays de la Loire France (hors Mayotte)
Tertiaire marchand 2,03 1,33
Construction 1,21 0,67
Ensemble 1,07 0,67
Tertiaire non marchand 0,95 0,75
Industrie -0,46 -1,31
Agriculture -1,06 -0,75
  • Source : Insee, Estel.

Figure 2Le tertiaire marchand et la construction très dynamique dans la région Évolution annuelle moyenne de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 selon le secteur d’activité (en %)

  • Source : Insee, Estel.

Très forte croissance de l’emploi à la fin des années 1990

La fin des années 1990 est marquée par une forte hausse de l’emploi dans les Pays de la Loire (+ 3,4 % par an entre 1998 et 2000) (figure 3). Toutes les zones d’emploi ont une croissance positive (entre + 1,9 % et + 6,4 % en moyenne par an), en particulier dans celles de Redon, La Ferté-Bernard, Segré-en-Anjou Bleu et Les Sables-d’Olonne, l’emploi augmente de plus de 5 % par an.

À l’exception de l’agriculture dont l’emploi baisse très nettement (– 4,6 % par an), l’ensemble des secteurs profite de cette embellie. Ainsi, le tertiaire marchand, la construction et l’industrie génèrent respectivement 5,3 %, 5,0 % et 3,2 % d’emplois supplémentaires par an entre 1998 et 2000.

Figure 3Une augmentation de l’emploi salarié marqué par la crise de 2008Évolution annuelle de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 dans les Pays de la Loire et en France (en %)

Une augmentation de l’emploi salarié marqué par la crise de 2008 - Lecture : entre 1998 et 1999, l'emploi augmente de 3,3 % dans les Pays de la Loire et de 2,7 % en France (hors Mayotte).
Pays de la Loire France (hors Mayotte)
1999 3,34 2,73
2000 3,41 3,04
2001 1,59 1,27
2002 1,17 0,72
2003 0,39 -0,18
2004 0,57 0,35
2005 1,00 0,70
2006 1,71 1,24
2007 1,86 1,41
2008 -0,31 -0,67
2009 -1,20 -0,94
2010 0,97 0,19
2011 0,48 0,26
2012 0,17 -0,29
2013 0,37 0,31
2014 0,01 0,01
2015 0,94 0,39
2016 1,58 0,81
2017 2,35 1,38
  • Lecture : entre 1998 et 1999, l'emploi augmente de 3,3 % dans les Pays de la Loire et de 2,7 % en France (hors Mayotte).
  • Source : Insee, Estel.

Figure 3Une augmentation de l’emploi salarié marqué par la crise de 2008Évolution annuelle de l’emploi salarié entre 1998 et 2017 dans les Pays de la Loire et en France (en %)

  • Lecture : entre 1998 et 1999, l'emploi augmente de 3,3 % dans les Pays de la Loire et de 2,7 % en France (hors Mayotte).
  • Source : Insee, Estel.

La croissance ralentit dans les années 2000

Entre 2001 et 2007, la hausse de l’emploi n’est plus que de 1,2 % en moyenne par an dans les Pays de la Loire. Celle-ci est marquée par un net ralentissement jusqu’en 2003 (+ 0,4 %) puis une légère reprise (+ 1,3 % en moyenne par an entre 2004 et 2007). Les zones d’emploi de Nantes, La Roche-sur-Yon, Les Sables-d’Olonne et Challans sont toujours dynamiques entre 2001 et 2007 (entre + 2,0 % et + 2,1 % en moyenne par an). À l’inverse, certaines zones d’emploi telles que Redon, La Flèche et Mayenne perdent de l’emploi.

Même si la hausse est moins prononcée qu’à la fin des années 1990, le nombre d’emplois augmente fortement dans les secteurs de la construction et du tertiaire marchand (respectivement + 3,3 % et + 2,2 % par an). Le secteur de l’industrie est, au contraire, particulièrement marqué par le ralentissement de la croissance avec une perte d’emplois (– 1,2 % par an), tout comme le secteur de l’agriculture (– 2,1 %).

Entre 2008 et 2017, une progression de l’emploi marquée par la crise de 2008

Après la crise économique de 2008, l’emploi salarié chute fortement dans les Pays de la Loire (– 0,8 % en moyenne par an en 2008 et 2009). Toutes les zones d’emploi ligériennes sont concernées à l’exception de celles de Nantes et d’Angers où l’emploi est stable. Le secteur de l’industrie est particulièrement impacté par la crise (– 3,0 %), ainsi que le secteur tertiaire marchand (– 0,9 %).

Entre 2010 et 2014, avec la reprise, l’emploi salarié augmente de 0,4 % par an. Les zones d’emploi de Nantes, Ancenis et Châteaubriant sont très dynamiques durant cette période (entre + 1,0 % et + 1,1 % par an). À l’inverse, les zones d’emploi d’Alençon, La Ferté-Bernard, Redon, Mayenne et Le Mans perdent de nombreux emplois (entre – 0,4 % et – 1,5 % par an). De même, l'emploi diminue de 1,9 % dans le secteur de la construction.

Entre 2015 et 2017, l’emploi salarié régional est en forte hausse (+ 1,6 % par an). La dynamique est portée par pratiquement toutes les zones d’emploi de la région. Seules celles d’Alençon et La Flèche perdent de l’emploi sur cette période. La hausse est particulièrement forte dans le secteur tertiaire marchand (+ 3,2 %). À l’inverse, l’emploi dans l’industrie et la construction n’augmente de nouveau qu’à compter respectivement de 2016 et 2017.

Sources

Les données utilisées sont issues du dispositif d’estimations d’emplois localisés (Estel), qui synthétise plusieurs sources d’origine administrative. Estel s’appuie sur les déclarations sociales réalisées par les employeurs et constitue la source de référence sur l’emploi et ses évolutions.

Définitions


Une zone d’emploi est un espace géographique à l'intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent. Le découpage se fonde sur les flux de déplacement domicile-travail des actifs observés lors du recensement de la population de 2016.

Champ

Le champ de l’étude est l’emploi salarié y compris l’intérim.

Pour en savoir plus

Rodrigues A., Trajectoires du chômage de 2003 à 2019, variées selon les zones d’emploi, Insee Flash Pays de la Loire, n° 103, octobre 2020.

Fontaine M. et Vahé M., L’économie des nouvelles zones d’emploi ligériennes : une forte orientation industrielle, Insee Analyses Pays de la Loire, n° 83, septembre 2020.

Fraboul S. et Midy L., L’emploi se concentre dans les pôles situés à l’ouest de la région, Insee Analyses Pays de la Loire, n° 57, septembre 2017.