Insee Flash GuyaneLa jeunesse guyanaise soutient le dynamisme démographiqueBilan démographique de la Guyane en 2019

Marcelle Jeanne-Rose (Insee)

Au 1er janvier 2020, la population guyanaise est estimée à 288 090 habitants. Elle continue de croître à un rythme soutenu. Contrairement à la Guadeloupe et la Martinique, la Guyane se caractérise par la jeunesse de sa population. Une fécondité des femmes élevée lui assure une natalité particulièrement forte et le renouvellement des générations sur son territoire. Le taux de décès reste faible. Malgré le départ des jeunes adultes guyanais, la structure de sa population reste équilibrée et son dynamisme démographique n’est pas affecté.

Insee Flash Guyane
No 133
Paru le : Paru le 19/01/2021
Marcelle Jeanne-Rose (Insee)
Insee Flash Guyane  No 133 - Janvier 2021

Avec une population estimée à 288 090habitants au 1er janvier 2020, la démographie guyanaise continue sa dynamique. En 10 ans la population s’est accrue de 26 %, soit près de 60 000 habitants de plus, l’équivalent de la commune de Cayenne. Cette croissance est essentiellement portée par un solde naturel excédentaire, soutenu par un taux de natalité fort et un taux de mortalité faible. Le solde migratoire est légèrement positif. L’attractivité de ce département ne faiblit pas pour les populations des pays voisins. En parallèle de nombreux jeunes quittent le territoire pour poursuivre des études supérieures ou rechercher un emploi. Les flux démographiques entrants drainent principalement une population de jeunes adultes. Une des caractéristiques de la population guyanaise reste sa jeunesse.

Figure 1Le solde naturel se stabilise en GuyaneÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel depuis 1994

Le solde naturel se stabilise en Guyane
Naissances Décès Solde naturel
1994 4 188 618 3 570
1995 4 211 540 3 671
1996 4 331 556 3 775
1997 4 426 598 3 828
1998 4 696 607 4 089
1999 4 907 648 4 259
2000 5 149 635 4 514
2001 5 140 660 4 480
2002 5 276 669 4 607
2003 5 553 721 4 832
2004 5 312 719 4 593
2005 5 998 705 5 293
2006 6 276 711 5 565
2007 6 386 690 5 696
2008 6 247 762 5 485
2009 6 171 699 5 472
2010 6 082 773 5 309
2011 6 259 714 5 545
2012 6 609 789 5 820
2013 6 474 767 5 707
2014 6 591 786 5 805
2015 6 806 834 5 972
2016 7 270 901 6 369
2017 8 057 964 7 093
2018 7 995 899 7 096
2019 8 104 1020 7 084
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 1Le solde naturel se stabilise en GuyaneÉvolution du nombre de naissances, de décès et du solde naturel depuis 1994

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil

Figure 2La population guyanaise reste jeunePyramides par sexe et âge quinquennal en 2010 et 2020 en nombre d’habitants

La population guyanaise reste jeune
âge Hommes 2020 Hommes 2010 Femmes 2020 Femmes 2010
0 15997 14383 16088 13893
5 14923 14059 15035 13601
10 15589 12658 15266 11883
15 13679 10420 14104 10417
20 9830 7816 10646 8477
25 9133 7994 10812 9268
30 9216 7824 10826 8621
35 9110 8036 10450 8651
40 8491 7216 9595 7340
45 8102 6423 8569 6436
50 7230 5480 7069 5155
55 6327 4056 6400 3994
60 5059 2856 5141 2629
65 3611 1778 3635 1692
70 2346 1080 2319 1270
75 1245 707 1458 917
80 672 482 960 586
85 400 213 689 399
90 154 80 294 153
95 30 39 191 60
  • Sources : Insee recensement de la population de 2010 et estimations de population de 2020,

Figure 2La population guyanaise reste jeunePyramides par sexe et âge quinquennal en 2010 et 2020 en nombre d’habitants

  • Sources : Insee recensement de la population de 2010 et estimations de population de 2020,

3,6 enfants par femme

Le rythme des naissances reste soutenu en Guyane avec 8 100 naissances en 2019. Après un léger fléchissement observé en 2018, elles repartent à la hausse. Entre ces deux années, la hausse est de 1,4 %. Comme dans les pays limitrophes, la population de la Guyane est jeune. Près de la moitié de la population a moins de 25 ans et seulement 10 % plus de 60 ans. L’indice conjoncturel de fécondité reste élevé. Il affiche 3,63 enfants par femme en 2019, bien supérieur à celui de la Guadeloupe (2,10), de la Martinique (1,95) et de la France (1,84). Combiné à un nombre important de femmes en âge de procréer, il en résulte un fort taux de natalité. Celui-ci s’établit à 27,3 ‰ et malgré une légère baisse, il reste l’un des plus élevés des régions françaises, devancé seulement par celui de Mayotte (36,4 ‰). La France métropolitaine affiche un taux de 11,0 ‰. L’âge moyen de la mère à l’accouchement reste stable, il gagne un mois et se situe à 28,9 ans.

Figure 3La progression des naissances en Guyane a ralentiChiffres-clés des populations de Guyane et de France métropolitaine

La progression des naissances en Guyane a ralenti
Guyane France métropolitaine
2009 2018 2019 2019
Natalité, fécondité
Naissances vivantes 6 171 7 995 8 104 714 029
Age moyen de la mère à la naissance 27,9 28,8 28,9 30,8
Taux de natalité (‰) 27,2 28,6 27,3 11,0
ICF 3,50 3,82 3,63 1,84
Mortalité
Décès 699 899 1 020 597 134
Taux de mortalité (‰) 3,1 3,2 3,5 9,2
Espérance de vie à la naissance (en année)
Hommes 75,7 (p) 77,3 (p) 76,6 (p) 79,8 (p)
Femmes 82,7 (p) 84,4 (p) 83,8 (p) 85,7 (p)
Nuptialité
Mariages enregistrés 611 660 612 215 000
Dont entre personnes de même sexe // 11 2 6 000
  • nd : non disponible, p : provisoire, // sans objet
  • Sources : Insee, estimations de population et statistiques de l’état civil

Faible taux de mortalité

Après la baisse observée entre 2017 et 2018, le nombre des décès a repris sa progression. La Guyane enregistre 1 020 décès en 2019, soit une hausse de 13,5 % par rapport à l’année précédente. Néanmoins, la Guyane détient le plus faible taux de mortalité (3,5 ‰) des régions de France (hors Mayotte). Cependant comme dans les autres Départements et Régions d’Outre-Mer, le taux de mortalité masculin guyanais (4,3 ‰) est relativement plus élevé que celui des femmes (2,6 ‰). Dans les régions de France métropolitaine, l’écart est plus réduit. Pour les femmes comme pour les hommes, l’espérance de vie à la naissance se rétracte légèrement entre 2018 et 2019 (- 0,6 ans). En dix ans, les hommes et les femmes ont gagné un an d’espérance de vie . Néanmoins, l’écart de 7 ans entre les deux sexes est constant depuis une décennie. Il est plus élevé qu’en Martinique (5,5 ans) et qu’en France métropolitaine (5,9 ans), mais moindre qu’en Guadeloupe (8,3 ans).

Le nombre de mariages ne suit pas l’évolution démographique

Malgré le dynamisme démographique et la jeunesse de sa population, la Guyane enregistre peu de mariages : 612 en 2019, soit 48 de moins qu’en 2018. En dix ans, leur nombre fluctue peu. Les mariages entre personnes de même sexe restent encore rares, seulement deux ont été célébrés en 2019.

Définitions


Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours d’une période.


Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.


Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l’année à la population totale moyenne de l’année.


Le taux de mortalité (brut) est le rapport du nombre de décès de l’année à la population totale moyenne de l’année.


L’indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur donne le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.


L’espérance de vie à la naissancereprésente la durée de vie moyenne d’une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l’année. Elle caractérise la mortalité indépendamment de la structure par âge.

Pour en savoir plus

Chanteur B., Reif X., « Recensement de la population en Guyane : 276 128 habitants au 1er janvier 2018 », Insee Flash Guyane n° 131, décembre 2020

Jeanne-Rose M., « Bilan démographique de Guyane 2018 : Une croissance démographique toujours soutenue », Insee Flash Guyane n° 121, janvier 2020

Lise Demougeot L., Baert X., « La population guyanaise à l’horizon 2050 : vers un doublement de la population ? », Insee Analyses Guyane n°36, mars 2019

Cratère F., « La Guyane, une région jeune et cosmopolite », Insee Analyses Guyane n°35, janvier 2019