Insee
Insee Flash Pays de la Loire · Mars 2021 · n° 110
Insee Flash Pays de la LoireAires d’attraction des villes - Les jeunes et les cadres dans les pôles, les familles dans les couronnes

Maëlle Fontaine, Yohann Rivillon (Insee)

Dans les Pays de la Loire, les jeunes sont plus présents au sein des grands pôles urbains, qui concentrent universités et emplois. Les familles avec enfants, quant à elles, sont plus présentes dans les couronnes, où les logements sont plus adaptés. Les personnes seules ou à la tête d’une famille monoparentale résident plus souvent dans les pôles, en lien avec l’implantation du parc locatif social. La préférence pour la maison individuelle est très prononcée dans la région, avec 72 % des ménages dans ce type d’habitat, 9 points de plus qu’en France de province. Les cadres sont très présents dans les grands pôles, en particulier celui de Nantes. En dehors des aires d’attraction des villes, les retraités constituent la catégorie sociale la plus représentée.

Insee Flash Pays de la Loire
No 110
Paru le : Paru le 30/03/2021

58 aires aux profils variés

Les Pays de la Loire comptent 58 aires d’attraction des villes, qui regroupent 93 % de la population régionale. L’aire de Nantes est la plus grande avec 983 000 habitants en 2017. Elle est suivie de celles d’Angers, Le Mans et Saint-Nazaire (entre 430 000 et 211 000 habitants). Sept aires sur dix comptent moins de 50 000 habitants. Le zonage en aires d’attraction des villes constitue une grille de lecture particulièrement adaptée pour illustrer les choix de localisation des individus. L’habitat et le profil des habitants varient en effet fortement entre pôles et couronnes, et selon la taille des aires.

Une présence marquée des jeunes dans les grands pôles

En 2017, dans les Pays de la Loire, comme en France de province, les jeunes de 15 à 29 ans représentent 17 % de la population régionale, mais 20 % de la population des pôles. Souvent étudiants ou jeunes actifs, ils sont particulièrement présents dans les pôles des grandes aires qui concentrent lieux d’études et de travail, et où le parc de logements est adapté à leur présence (figure 1). Dans les pôles, un ménage sur deux vit en location, contre moins d’un sur quatre dans les couronnes. Les jeunes représentent entre 20 et 27 % de la population des pôles d’Angers, Nantes, Le Mans, mais aussi La Roche-sur-Yon et Laval qui proposent également des formations supérieures. En revanche, ils ne représentent que 17 % de la population du pôle de Saint-Nazaire, quatrième aire la plus importante de la région mais dont l’antenne universitaire, éclatée en différents sites, attire moins. La plupart des jeunes n’ont pas, ou pas encore, d’enfant : 37 % vivent seuls et 36 % en couple sans enfant. Ils privilégient les pôles, particulièrement lorsqu’ils vivent seuls.

Figure 1Part des personnes âgées de 15 à 29 ans dans les aires d'attraction des villes

en %
Part des personnes âgées de 15 à 29 ans dans les aires d'attraction des villes (en %)
Code AAV Aire d’attraction des villes Taille des aires Part des 15-29 ans
0081 Nantes dont pôle 24,9
0083 Nantes dont couronne 15,5
0261 Angers dont pôle 26,7
0263 Angers dont couronne 14,8
0341 Le Mans dont pôle 20,8
0343 Le Mans dont couronne 14,9
0513 La Rochelle dont couronne 13,4
0551 Saint-Nazaire dont pôle 17,3
0553 Saint-Nazaire dont couronne 13,9
0633 Niort dont couronne 12,4
0661 La Roche-sur-Yon dont pôle 21,8
0663 La Roche-sur-Yon dont couronne 14,6
0671 Cholet dont pôle 18,0
0673 Cholet dont couronne 15,2
0751 Laval dont pôle 21,5
0753 Laval dont couronne 14,7
1163 Alençon dont couronne 14,2
1331 Saumur dont pôle 17,9
1333 Saumur dont couronne 13,8
1391 Les Sables-d'Olonne dont pôle 10,9
1393 Les Sables-d'Olonne dont couronne 13,1
1551 Ancenis-Saint-Géréon dont pôle 16,4
1553 Ancenis-Saint-Géréon dont couronne 14,7
1693 Vitré dont couronne 13,0
1723 Fougères dont couronne 13,8
1731 Les Herbiers dont pôle 17,0
1733 Les Herbiers dont couronne 14,9
1801 Challans dont pôle 13,4
1803 Challans dont couronne 14,4
1881 Redon dont pôle 13,8
1883 Redon dont couronne 13,4
1911 Sablé-sur-Sarthe dont pôle 18,3
1913 Sablé-sur-Sarthe dont couronne 14,9
1921 Saint-Hilaire-de-Riez dont pôle 9,7
1923 Saint-Hilaire-de-Riez dont couronne 11,9
2021 Montaigu-Vendée dont pôle 16,6
2023 Montaigu-Vendée dont couronne 14,6
2041 Fontenay-le-Comte dont pôle 14,6
2043 Fontenay-le-Comte dont couronne 12,9
2121 Chemillé-en-Anjou dont pôle 14,7
2191 Mayenne dont pôle 18,0
2193 Mayenne dont couronne 14,5
2271 La Ferté-Bernard dont pôle 15,0
2273 La Ferté-Bernard dont couronne 13,9
2281 Châteaubriant dont pôle 15,5
2283 Châteaubriant dont couronne 14,6
2311 Pornic dont pôle 10,9
2313 Pornic dont couronne 11,1
2441 Château-Gontier-sur-Mayenne dont pôle 14,9
2443 Château-Gontier-sur-Mayenne dont couronne 15,7
2581 Segré-en-Anjou Bleu dont pôle 16,0
2583 Segré-en-Anjou Bleu dont couronne 15,5
2881 La Flèche dont pôle 17,6
2883 La Flèche dont couronne 14,9
3111 Luçon dont pôle 15,1
3113 Luçon dont couronne 14,1
3211 Évron dont pôle 16,6
3213 Évron dont couronne 13,9
3321 Mauges-sur-Loire dont pôle 14,6
3371 Chantonnay dont pôle 14,4
3373 Chantonnay dont couronne 15,7
3621 Doué-en-Anjou dont pôle 14,2
3623 Doué-en-Anjou dont couronne 14,6
3811 Montval-sur-Loir dont pôle 14,3
3813 Montval-sur-Loir dont couronne 12,6
3871 Essarts en Bocage dont pôle 15,6
3873 Essarts en Bocage dont couronne 15,5
4111 Pouzauges dont pôle 15,0
4113 Pouzauges dont couronne 13,7
4331 Baugé-en-Anjou dont pôle 13,5
4441 Le Pouliguen dont pôle 9,1
4471 La Châtaigneraie dont pôle 13,1
4473 La Châtaigneraie dont couronne 12,8
4531 Saint-Jean-de-Monts dont pôle 10,3
4621 Ernée dont pôle 13,4
4623 Ernée dont couronne 13,6
4701 Mamers dont pôle 14,5
4703 Mamers dont couronne 14,0
4743 La Guerche-de-Bretagne dont couronne 16,8
4981 Craon dont pôle 13,5
4983 Craon dont couronne 13,4
5441 Machecoul-Saint-Même dont pôle 14,1
5611 Longué-Jumelles dont pôle 13,7
5613 Longué-Jumelles dont couronne 11,5
5741 Saint-Calais dont pôle 13,0
5743 Saint-Calais dont couronne 11,8
6021 Villaines-la-Juhel dont pôle 11,5
6023 Villaines-la-Juhel dont couronne 11,7
6071 Saint-Fulgent dont pôle 15,8
6073 Saint-Fulgent dont couronne 14,7
6151 Cugand dont pôle 13,3
6241 Le Lude dont pôle 11,5
6243 Le Lude dont couronne 12,0
6311 Sillé-le-Guillaume dont pôle 10,8
6313 Sillé-le-Guillaume dont couronne 13,8
6321 L'Île-d'Yeu dont pôle 14,0
6361 Gorron dont pôle 11,2
6363 Gorron dont couronne 13,1
6421 Saint-Père-en-Retz dont pôle 15,7
6471 Durtal dont pôle 13,3
6473 Durtal dont couronne 13,2
  • Source : Insee, recensement de la population 2017, exploitation principale.

Figure 1Part des personnes âgées de 15 à 29 ans dans les aires d'attraction des villes

  • Source : Insee, recensement de la population 2017, exploitation principale.

Les familles avec enfants privilégient les couronnes

Entre 30 et 59 ans, deux adultes sur trois vivent dans une famille avec enfants, dont 56 % en couple et 7 % en famille monoparentale. En outre, 22 % sont en couple sans enfant et 15 % vivent seuls. Lorsqu’ils ont des enfants, les couples privilégient les couronnes aux pôles. Ils composent ainsi 62 % de leur population, 3 points de plus qu’en France de province. Cette concentration est encore plus marquée au sein des grandes aires (figure 2). S’éloigner des pôles urbains offre aux couples avec enfants des conditions de logements plus favorables qui répondent aux aspirations d’une famille : habitat individuel, accès à la propriété et plus grandes surfaces. Ainsi, dans les couronnes, neuf ménages sur dix occupent un logement de plus de 60 mètres carrés, contre sept sur dix dans les pôles. Même sans enfant, les couples de 30 à 59 ans sont un peu plus présents dans les couronnes que dans les pôles, particulièrement après 45 ans.

Figure 2Caractéristiques des habitants et des logements selon la taille des aires d'attraction des villes, par rapport à la moyenne régionale

en %
Caractéristiques des habitants et des logements selon la taille des aires d'attraction des villes, par rapport à la moyenne régionale (en %) - Lecture : dans le pôle de Nantes, la part des cadres et professions intellectuelles supérieures dans la population est 2,1 fois supérieure (210 %) à la moyenne régionale.
Taille des aires Cadres et professions intellectuelles supérieures Population de 15 à 29 ans Adultes d'un couple avec enfants Maisons Ouvriers Retraités
700 000 habitants ou plus
Pôle 210 150 80 40 60 70
Couronne 130 90 130 120 90 80
200 000 à moins de 700 000 habitants
Pôle 120 130 70 50 80 100
Couronne 90 90 110 120 100 100
50 000 à moins de 200 000 habitants
Pôle 90 110 70 80 90 110
Couronne 70 90 120 130 130 100
Moins de 50 000 habitants
Pôle 60 80 90 110 110 130
Couronne 50 80 110 130 140 110
  • Lecture : dans le pôle de Nantes, la part des cadres et professions intellectuelles supérieures dans la population est 2,1 fois supérieure (210 %) à la moyenne régionale.
  • Source : Insee, RP 2017, exploitation principale.

Figure 2Caractéristiques des habitants et des logements selon la taille des aires d'attraction des villes, par rapport à la moyenne régionale

  • Lecture : dans le pôle de Nantes, la part des cadres et professions intellectuelles supérieures dans la population est 2,1 fois supérieure (210 %) à la moyenne régionale.
  • Source : Insee, RP 2017, exploitation principale.

A contrario, les pôles accueillent plus souvent les 30-59 ans qui vivent seuls ou en famille monoparentale. Ces derniers disposent généralement de plus faibles revenus et bénéficient plus souvent de logements locatifs sociaux. À partir de 60 ans, deux adultes sur trois vivent en couple sans enfant, alors que 30 % vivent seuls. Les premiers sont plus souvent installés dans les couronnes, beaucoup d’entre eux restant dans leur logement après l’émancipation de leurs enfants. Au contraire, les seniors seuls, célibataires ou veufs, sont plus présents dans les pôles qui leur offrent davantage d’équipements et services de proximité.

Un attachement à la maison individuelle plus marqué qu’ailleurs

La région se démarque par un attachement très fort à l’habitat individuel, puisque dans les Pays de la Loire, 72 % des ménages vivent en maison, contre 63 % en France de province. De la même façon, les ménages ligériens sont beaucoup plus souvent propriétaires.

La nature de l’habitat, très différente entre les pôles et leurs couronnes, est révélatrice des aspirations des habitants. Ainsi, la part de maisons est de 92 % dans les couronnes, contre 50 % dans les pôles. Habiter en maison individuelle est plus fréquent lorsque que la taille de l’aire diminue : neuf ménages sur dix vivent en maison individuelle dans les aires de moins de 50 000 habitants, contre six sur dix dans les aires de Nantes et Angers.

Les grands pôles attractifs pour les cadres

Compte tenu de la localisation plus centrale de leurs emplois et de revenus plus compatibles avec un prix du foncier élevé, les cadres et professions intellectuelles supérieures sont particulièrement présents au sein des pôles. Ils représentent 10 % de leur population (de 15 ans ou plus), contre 7 % dans les couronnes et 3 % dans les communes hors attraction des villes. Au sein des pôles, leur part dans la population de 15 ans ou plus augmente avec la taille de l’aire : ils sont 16 % dans le pôle de Nantes et 10 % dans celui d’Angers. Situé au carrefour de plusieurs bassins d’emplois, le pôle de Montaigu-Vendée fait figure d’exception avec 8 % de cadres (autant que le pôle de Saint-Nazaire), alors que cette part est de 5 % en moyenne pour les aires de moins de 50 000 habitants.

Inversement, les ouvriers sont plus présents en dehors des aires d’attraction des villes et dans les couronnes, notamment en raison de la localisation plus excentrée des bassins d’emplois industriels. Les employés et professions intermédiaires sont légèrement plus représentés au sein des couronnes. Les retraités constituent la catégorie la plus représentée (37 %) de la population des communes hors d’attraction des villes, qui ne regroupent que 7 % de la population régionale.

Publication rédigée par : Maëlle Fontaine, Yohann Rivillon (Insee)

Définitions


La France de province correspond à la France métropolitaine hors Île-de-France.


Aire d'attraction des villes :

définit l’étendue de l’influence d’une ville sur les communes environnantes. Une aire est un ensemble de communes, d’un seul tenant et sans enclave, constitué d’un pôle de population et d’emploi, et d’une couronne qui regroupe les communes dont au moins 15 % des actifs travaillent dans le pôle.

Pour en savoir plus

Audenaert D. et al, Aires d’attraction des villes : plus de 15-29 ans et de cadres dans les pôles et dans les grandes aires, Insee Première, n° 1827, novembre 2020.

Hervy C. et Loizeau P., La moitié des Ligériens dans les aires de Nantes, Angers, Le Mans et Saint-Nazaire, Insee Flash Pays de la Loire, n° 104, octobre 2020.