Insee
Insee Flash Guyane · Avril 2021 · n° 139
Insee Flash GuyaneStabilité des prix sur un mois ; hausse de 0,4 % sur un anIndice des prix à la consommation - Guyane – Février 2021

Clovis Clotail (Insee)

En février 2021, les prix à la consommation de la Guyane restent stables. L’augmentation des prix de l’énergie est compensée par les légères baisses des prix des services, des produits manufacturés et de l’alimentation. Les prix à la consommation augmentent de 0,4 % sur douze mois.

Insee Flash Guyane
No 139
Paru le : Paru le 01/04/2021

Les prix de l’alimentation sont quasiment stables en février 2021 (– 0,1 %) après avoir augmenté de 0,2 % le mois précédent. Les prix des produits frais continuent leur repli, mais moins fortement qu’en janvier (- 0,4 % après – 1,8 %). Ceux des autres produits alimentaires (hors produits frais) sont stables après + 0,4 % le mois dernier. Sur un an, les prix de l’alimentation sont en hausse de 1,6 %.

La baisse des prix des produits manufacturés continue, dans un contexte d’allongement de la période des soldes (– 0,2 % après – 0,5 % en janvier). Les prix de l’habillement et des chaussures (– 0,7 % après – 2,3 %) et ceux des produits de santé (– 0,7 % après – 0,5 %), contribuent à cette diminution. Les prix des autres produits manufacturés sont, quant à eux stables. Sur un an, les prix des produits manufacturés augmentent de 0,6 %.

En février 2021, la hausse des prix de l’énergie ralentit (+ 2,2 %, après + 4,2 % en janvier), dans le sillage de ceux des produits pétroliers (+ 2,6 % après + 6,0 %) : les prix du gazole, de l’essence et de la bouteille de gaz sont tous en hausse (respectivement de 1,5 %, 4,0 % et 2,1 %). Les prix de l’énergie diminuent néanmoins sur un an (– 1,9 % dans l’ensemble, – 3,8 % pour les produits pétroliers).

Les prix des services restent en baisse en février (– 0,3 % après – 0,7 % en janvier). Les prix des services de transports (– 4,1 % après – 11,6 %) et de santé (– 0,2 % après – 1,0 %), ainsi que ceux des autres services (– 0,6 % après – 0,8 %) contribuent à ce repli. Les prix des services de communications stagnent (+ 0,0 % après + 0,3 %) comme ceux des loyers et services rattachés (+ 0,1 % après + 0,0 %). Sur douze mois, les prix des services diminuent de 0,2 % en Guyane.

Figure 1Indice des prix à la consommation en GuyaneEn glissement annuel (en %)

Indice des prix à la consommation en Guyane - Lecture : en février 2021, les prix (ensemble) augmentent de 0,4 % par rapport à février 2020.
mois indice
janv.-18 1,0
févr.-18 0,7
mars-18 0,8
avr.-18
mai-18 1,0
juin-18 1,4
juil.-18 1,3
août-18 1,5
sept.-18 1,7
oct.-18 1,3
nov.-18 1,1
déc.-18 0,7
janv.-19 0,5
févr.-19 0,6
mars-19 0,8
avr.-19 1,2
mai-19 1,0
juin-19 1,1
juil.-19 1,0
août-19 1,1
sept.-19 0,7
oct.-19 1,0
nov.-19 0,9
déc.-19 1,0
janv.-20 1,3
févr.-20 1,3
mars-20 0,1
avr.-20
mai-20
juin-20
juil.-20
août-20
sept.-20
oct.-20 -0,3
nov.-20 0,4
déc.-20 0,3
janv.-21 0,6
févr.-21 0,4
  • Note : les indices d’avril à septembre 2020 n’ont pas été publiés à cause de la crise sanitaire de la Covid 19.
  • Lecture : en février 2021, les prix (ensemble) augmentent de 0,4 % par rapport à février 2020.
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation des ménages.

Figure 1Indice des prix à la consommation en GuyaneEn glissement annuel (en %)

  • Note : les indices d’avril à septembre 2020 n’ont pas été publiés à cause de la crise sanitaire de la Covid 19.
  • Lecture : en février 2021, les prix (ensemble) augmentent de 0,4 % par rapport à février 2020.
  • Source : Insee, indice des prix à la consommation des ménages.

Figure 2Indice des prix à la consommation en Guyane – Février 2021Indice des prix à la consommation (Base 100 : année 2015)

Indice des prix à la consommation en Guyane – Février 2021
Regroupements Pondérations 2021 Indice pour le mois de Variation (%) au cours
Fév 2020 Jan 2021 Fév 2021 du dernier mois Des 3 derniers mois des 12 derniers mois
Ensemble 10 000 103,0 103,4 103,4 0,0 0,4 0,4
Alimentation 1 760 104,9 106,6 106,5 -0,1 0,1 1,6
Produits frais 172 110,6 111,6 111,2 -0,4 -2,9 0,5
Alimentation hors produits frais 1 588 104,0 105,8 105,7 0,0 0,5 1,7
Tabac 168 126,3 140,3 141,3 0,7 4,8 11,9
Produits manufacturés 3 040 97,3 98,0 97,8 -0,2 -0,7 0,6
Habillement et chaussures 634 94,0 95,2 94,5 -0,7 -2,9 0,6
Produits de santé 438 87,8 86,7 86,1 -0,7 -1,2 -1,9
Autres produits manufacturés 1 968 100,7 101,6 101,7 0,1 0,2 1,0
Énergie 752 108,1 103,8 106,1 2,2 6,7 -1,9
dont Produits pétroliers 521 104,9 98,4 100,9 2,6 9,1 -3,8
Services 4 280 104,2 104,3 103,9 -0,3 -0,1 -0,2
Loyers et services rattachés 1 367 104,2 104,4 104,5 0,1 0,1 0,3
Service de santé 548 105,9 105,5 105,3 -0,2 -1,3 -0,6
Services de transports 106 92,8 91,6 87,9 -4,1 -4,5 -5,3
Services de communications 429 96,0 95,3 95,3 0,0 0,3 -0,7
Autres services 1 830 107,0 106,3 105,7 -0,6 -1,0 -1,2
Alimentation et tabac 1 928 106,8 109,5 109,4 0,0 0,5 2,5
Produits manufacturés et énergie 3 792 99,6 99,3 99,7 0,3 0,8 0,1
Manufacturés hors habillement et chaussures 2 406 98,3 98,8 98,7 -0,1 -0,1 0,5
Ensemble hors produits frais 9 835 102,8 103,2 103,2 0,0 0,4 0,4
Ensemble hors énergie 9 248 102,5 103,3 103,1 -0,2 -0,2 0,6
Ensemble hors transport 9 894 103,3 103,5 103,5 0,0 0,2 0,2
Ensemble hors tabac 9 832 102,6 102,9 102,8 0,0 0,3 0,2
  • Source : Insee, Indice des prix à la consommation des ménages.

Figure 3Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole Février 2021

Indice des prix des départements d’outre-mer et de métropole
Regroupements Variation (%) des douze derniers mois
Guadeloupe Martinique Guyane Réunion France
Ensemble -0,6 -0,3 0,4 -0,3 0,6
Alimentation 1,1 -0,6 1,6 -0,9 0,8
Produits frais -0,5 2,6 0,5 -12,1 3,7
Alimentation hors produits frais 1,2 -1,1 1,7 0,2 0,3
Tabac 9,8 10,8 11,9 9,9 12,8
Produits manufacturés -0,7 0,4 0,6 0,1 -0,4
Habillement et chaussures -3,6 -0,4 0,6 0,7 -3,0
Produits de santé -1,5 -1,2 -1,9 -0,5 -0,7
Autres produits manufacturés 0,0 0,9 1,0 0,0 0,2
Énergie -1,7 -1,2 -1,9 -7,7 -1,6
dont Produits pétroliers -3,9 -3,5 -3,8 -11,9 -4,6
Services -1,2 -0,7 -0,2 0,4 0,8
Loyers et services rattachés 0,5 0,5 0,3 0,8 0,8
Service de santé -0,5 -0,5 -0,6 0,2 0,0
Service de transport -12,0 -9,8 -5,3 -18,5 -0,7
Services de communications -1,2 -0,3 -0,7 1,0 1,3
Autres services -0,7 -0,5 -1,2 1,1 0,9
Alimentation et tabac 1,5 0,1 2,5 0,0 2,2
Produits manufacturés et énergie -0,8 0,1 0,1 -1,3 -0,7
Manufacturés hors habillement et chaussures -0,3 0,5 0,5 -0,1 0,0
Ensemble hors produits frais -0,6 -0,3 0,4 -0,1 0,5
Ensemble hors énergie -0,5 -0,2 0,6 0,2 0,7
Ensemble hors transport -0,3 0,0 0,2 -0,1 0,5
Ensemble hors tabac -0,7 -0,4 0,2 -0,4 0,3
  • Source : Insee, Indice des prix à la consommation des ménages.
Publication rédigée par : Clovis Clotail (Insee)

Pour comprendre

L’indice des prix est mesuré en base 100 par rapport à 2015. Une valeur de 101 signifie ainsi que les prix ont augmenté de 1 % pour la catégorie concernée entre 2015 et la date de référence.

L’évolution des indices des prix à la consommation est présentée en variation mensuelle (pourcentage d’évolution des indices du mois par rapport au mois précédent) et en glissement annuel. Celui-ci correspond à la variation au cours des douze derniers mois, qui est calculée en rapportant l’indice du mois à celui du même mois l’année précédente. Ainsi par exemple, l’indice du mois de décembre 2020 est rapporté à celui de décembre 2019.

Comme chaque année en janvier, les pondérations de l’Indice des Prix à la Consommation (IPC) ont été mises à jour pour l’année en cours. Elles sont utilisées pour agréger tous les indices calculés par famille de produits élémentaires et zone géographique de collecte. Ces pondérations représentent la part des dépenses associées à l'indice concerné au regard de la consommation des ménages.

Définitions


Qu’est-ce-que l’indice des prix à la consommation ?

L’indice des prix à la consommation est l’instrument de mesure de l’inflation. Il permet d’estimer, entre deux périodes données, la variation du niveau général des prix des biens et des services proposés aux consommateurs sur le territoire. C’est une mesure synthétique des évolutions de prix à qualité constante. La quasi totalité des biens et des services marchands proposés aux consommateurs fait partie du champ de l’indice.


À quoi sert-il ?

Il permet de revaloriser les pensions alimentaires, les loyers d’habitation, les rentes viagères, et d’indexer le Smic et les retraites, ainsi que le taux du livret A ou d’autres produits financiers. Il permet de suivre mois par mois l’évolution des prix et donc d’apprécier les tendances inflationnistes.

Pour en savoir plus

Demougeot L., Kempf N., Raimbaud B., « Niveaux de vie et pauvreté en Guyane en 2017 : la moitié des Guyanais vivent sous le seuil de pauvreté », Insee Analyses Guyane n° 46, juillet 2020

L’essentiel sur … l’inflation, Insee, juillet 2020

Pour comprendre le pouvoir d’achat et l’indice des prix